Voici comment explorer le futur

Voici comment explorer le futur

  • SEAT et Xplora cherchent des solutions innovantes dans l’un des plus grands hubs technologiques au monde
  • Tel Aviv (Israël) compte 6 600 start-up, dont 800 sont dédiées à l’industrie automobile
  • Le futur de la voiture, c’est aussi l’intelligence artificielle qui alerte le conducteur en cas de manque d’attention ou des vitres qui s’obscurcissent automatiquement

« Attention, manque d’attention ! Le conducteur s’endort ! » Voilà comment les voitures pourraient alerter les conducteurs dans le futur si elles détectent que leurs yeux se ferment ou que leur regard quitte la route. Il sera aussi possible d’adapter la quantité de lumière qui traverse les vitres à l’aide d’un simple bouton. Il s’agit ici de quelques-unes des solutions innovantes sur lesquelles travaille SEAT dans le cadre du projet Xplora à Tel Aviv, en Israël, qui est l’une des villes les plus avant-gardistes de la planète dans le domaine de la technologie. « Si nous voulons pouvoir façonner l’avenir, nous devons nous intégrer dans les écosystèmes les plus innovants », explique Stefan Ilijevic, responsable de l’innovation produit chez SEAT.

Vision par ordinateur et IA pour une expérience de conduite plus sûre. Degré d’ouverture des yeux, angle de vision, position de la tête…, un algorithme analyse les actions du conducteur et l’alerte en cas de distraction ou de somnolence. Il détecte également l’utilisation du téléphone portable ou si la ceinture de sécurité est correctement bouclée. SEAT s’est associé avec la start-up Eyesight Technologies afin de faire évoluer le système de surveillance du conducteur équipant ses véhicules. Selon un rapport réalisé par la Commission européenne, 36 % des accidents sont provoqués par une forme quelconque de distraction ou de fatigue du conducteur dans les trois secondes précédant la collision.

« Notre logiciel est essentiel pour la sécurité », explique Tal Krzypow, le vice-président en charge des produits chez Eyesight Technologies. Ce logiciel peut également être utilisé pour identifier le conducteur et adapter le véhicule à ses préférences personnelles, de la température ambiante dans l’habitacle à la position des rétroviseurs extérieurs. « Les avantages seront encore plus nombreux lorsque notre système sera combiné à d’autres qui peuvent, par exemple, détecter la présence de piétons. Le logiciel peut s’assurer que le conducteur les voit et déclencher une alerte si ce n’est pas le cas », conclut Tal Krzypow.

Contrôler la luminosité par un simple bouton. Parfois, le conducteur peut être ébloui par le soleil. Parfois, les passagers désirent un peu plus d’intimité. Une nouvelle technologie de vitrage actif de Gauzy permet aux utilisateurs d’obscurcir ou d’éclaircir le verre du pare-brise, des vitres latérales ou du toit ouvrant à la demande : « Nous avons développé différents types de films revêtus de formules et d’émulsions spécialement étudiées qui réagissent à une impulsion électrique pour laisser pénétrer plus ou moins de lumière », explique Adrian Lofer, cofondateur et directeur technologique de l’entreprise de nanotechnologie Gauzy, qui collabore avec SEAT. « Nous sommes la seule entreprise de science des matériaux qui travaille à la fois sur la technologie SPD et la nanotechnologie à base de cristaux liquides. Ces deux technologies permettent au verre de passer à l’ombré ou à l’opaque pour offrir une expérience utilisateur personnalisée, et de revenir instantanément à la transparence pour la conduite. »

Dans la Silicon Valley du Moyen-Orient. Plusieurs des plus grandes entreprises mondiales ont démarré leur activité dans un simple garage. Gauzy a débuté dans la cuisine de l’un de ses fondateurs, qui cherchait une solution pour que les fenêtres offrent une meilleure protection de la vie privée. Aujourd’hui, Gauzy emploie plus de 100 personnes, dont des docteurs en chimie et des ingénieurs en mécanique. L’entreprise possède deux implantations de production en Israël et en Europe, et constitue un parfait exemple de la culture de l’innovation à Tel Aviv. La ville compte 6 600 start-up, dont 800 sont dédiées à l’industrie automobile, concentrées sur une superficie de seulement 35km². « Cette concentration d’entreprises émergentes fait de Tel Aviv l’un des hubs d’innovation les plus accessibles au plan mondial pour explorer des solutions améliorant nos voitures et nos services », estime Aitor Aizkorreta, responsable des opérations de repérage pour SEAT en Israël.

Explorer des technologies de pointe. En deux ans seulement, SEAT a collaboré avec plus de 200 start-up israéliennes par le biais de Xplora. L’objectif est de sélectionner au moins 10 projets chaque année afin d’évaluer la capacité d’adaptation des innovations aux véhicules et aux services. L’équipe chargée de l’innovation chez SEAT recherche en particulier des solutions qui font progresser le bien-être et la sécurité, la cybersécurité, la durabilité et l’intelligence artificielle. À cette fin, SEAT a uni ses forces avec Champion Motors, importateur des marques du Groupe VW en Israël. « Notre rôle est de construire des ponts entre SEAT et les start-up pour combler les éventuelles différences culturelles en travaillant ensemble et pour développer les synergies », explique Tal Brin, directeur exécutif de Champion Motors.

Façonner l’avenir. « Si vous voulez devenir une référence du grand changement de l’industrie automobile plutôt qu’un spectateur, alors vous devez non seulement être à Tel Aviv, mais également dans les autres grands hubs technologiques de la planète », assure Stefan Ilijevic. « Cette présence vous permet déjà d’être le premier et de mettre en œuvre de nouvelles technologies, mais vous pouvez aussi attirer les meilleurs talents, qui veulent travailler pour des entreprises qui sont à la source du changement. »

Contactez-nous
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy