Une voiture de course imprimée en 3D

Une voiture de course imprimée en 3D

La nouvelle CUPRA Leon Competition

  • CUPRA fait appel à l’impression 3D pour le développement de la nouvelle Leon Competition
  • Les rétroviseurs extérieurs, les prises d’air et les ouïes de refroidissement ont été produits à l’aide de la technologie de pointe HP Multi Jet Fusion
  • Rapidité et efficience pour les essais sont les principaux avantages du système
  • La CUPRA Leon Competition sera présentée le 20 février prochain lors de l’inauguration du CUPRA Garage

Au premier regard, cela ressemble à un rétroviseur normal, mais ce n’est pas le cas. Ce rétroviseur a été imprimé en 3D, une technologie que CUPRA a commencé à utiliser dans le cadre du développement de la nouvelle Leon Competition en collaboration avec HP. Prête à révolutionner le développement automobile, cette technologie offre davantage de liberté, d’efficacité et de flexibilité.

- Éléments imprimés. « Pour la nouvelle CUPRA Leon Competition, nous avons ainsi modélisé le module de contrôle central du volant, les prises d’air sur le capot, les rétroviseurs extérieurs ainsi que les écopes de freins et les ouïes de refroidissement pour l’eau », explique Xavi Serra, responsable du développement technique chez CUPRA Racing. Ces composants ont été produits à l’aide de l’imprimante industrielle 3D Jet Fusion 5200 de HP et intégrés dans le programme de développement et de tests de la nouvelle Leon dédiée à la compétition.

- Plus efficient et plus rapide. Cette technologie offre de nombreux avantages. « L’objectif principal est de pouvoir disposer rapidement de beaucoup de composants. Nous pouvons rapidement tester une grande variété de designs. Le développement du véhicule s’effectuant désormais en parallèle, l’impression 3D nous permet de réagir rapidement à tout changement au niveau du processus de conception », indique Xavi Serra.

« Le travail réalisé avec CUPRA démontre toute la puissance de l’impression 3D et de la fabrication numérique, qui fait évoluer la façon dont le monde conçoit et produit », poursuit Virginia Palacios, responsable Systems Product Management, 3D Printing & Digital Manufacturing, HP Inc.

- Les composants 3D sont dans le vent. Dans les compétitions TCR, les rétroviseurs extérieurs doivent règlementairement posséder la même forme que ceux de la voiture de série. Les ingénieurs de CUPRA voulaient cependant aller plus loin. « Nous voulions ajouter une fonction supplémentaire, celle de rafraîchir le pilote. Nous devions donc concevoir une prise d’air dans la zone de pression maximale », précise Xavi Serra. Ces composants sont testés en soufflerie. Les éléments imprimés en 3D sont contrôlés exactement de la même manière que les autres composants. « L’idéal pour le développement est de pouvoir tester une grande variété de composants dans cette soufflerie. Nous pouvons ainsi progresser bien plus rapidement », confirme Xavi.

- Les essais en piste. S’agissant d’une voiture de course, la dernière phase du développement ne peut évidemment être effectuée que sur la piste. Avec ses composants imprimés en 3D, la Leon Competition a été testée intensivement sur le circuit de Portimao, au Portugal. « Les résultats étaient excellents et certains étaient même surprenants. Nous voulions pousser les matériaux jusqu’à leurs limites », note l’ingénieur de chez CUPRA.

- Un avenir prometteur. « L’impression 3D va marquer un basculement dans l’industrie automobile en accélérant les délais de développement. La technologie 3D de HP aide les designers à concevoir des composants qui ne pouvaient pas être produits à l’aide d’autres technologies », soutient Virginia Palacios. « Cette technologie est essentielle et continuera à l’être dans de nombreux domaines pour transformer les idées les plus complexes en réalité », conclut Xavi Serra.

La nouvelle CUPRA Leon Competition est désormais dans la dernière ligne droite avant de rejoindre les grilles de départ. Elle sera présentée le 20 février prochain à l’occasion de l’inauguration du CUPRA Garage. Une nouvelle fois, CUPRA a innové, avec succès, dans l’univers de la compétition, étant la première voiture de tourisme de compétition pouvant être réservée à l’avance.

Contactez-nous
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui crée, développe, produit et commercialise des voitures en Espagne. Marque du Groupe Volkswagen, la multinationale, dont le siège social se trouve à Martorell (Barcelone), exporte plus de 80 % de ses véhicules vers plus de 80 pays situés sur les 5 continents. En 2018, SEAT a affiché un bénéfice après impôts de 294 millions d’euros, a vendu 517 600 voitures et a enregistré un chiffre d’affaires record de presque 10 milliards d’euros.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 personnes dans ses trois centres de production de Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell, où il produit notamment les très prisées Ibiza, Arona et Leon. Par ailleurs, SEAT construit l'Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et très bientôt la Mii electric en Slovaquie.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes:

D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

- Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy