SEAT : 70 ans d’innovations

SEAT : 70 ans d’innovations

  • En 1955, SEAT a déposé le premier brevet de l’entreprise concernant un système de retenue pour enfants
  • Design et fonctionnalité : le logo SEAT ouvre le coffre
  • Originalité : la poignée de porte invisible de la 2e génération de SEAT Leon

Avec plus de 300 brevets actifs en 70 ans d’existence, SEAT a une longue histoire d’innovation. Trois grandes inventions ont révélé les aspects fondamentaux de SEAT, comme sa vision tournée vers l’avenir incarnée par le siège de sécurité pour enfant de 1955, sa revendication d’un design fonctionnel, avec le logo-poignée, logo du lifting de la deuxième génération de SEAT Ibiza, ou son engagement ferme en faveur du style représenté par la poignée de porte cachée de la deuxième génération de SEAT Leon.

Système de retenue pour enfants (1955)

Le premier brevet des 70 ans d’histoire de SEAT(brevet SEAT ES221068A) a été scellé en 1955. Il décrivait un siège de sécurité pour enfant composé de deux armatures métalliques, articulées de manière à pouvoir se replier sur elles-mêmes comme un livre, ce qui rendait le siège portable, mais surtout plus sûr que d’asseoir les enfants sur les sièges arrière sans aucun système de retenue (pratique courante à l’époque). Sa conception permettait déjà d’appliquer bon nombre des concepts actuels d’un système de retenue efficace pour les enfants. Les armatures de fer ainsi que deux sangles en tissu limitant l’angle maximal entre l’assise et le dossier, garantissaient la stabilité du siège enfant. Ces bandes autorisaient le repliage du dispositif et n’étaient pas dangereuses au cas où l’enfant s’y heurtait la tête. Le confort de l’enfant était pris en compte, avec un dossier et une base en matériau flexible tel que du tissu, du plastique ou un matériau similaire.

Le brevet prévoyait deux crochets à grande ouverture en haut, permettant de suspendre le siège enfant au dossier d’un siège adulte, en particulier dans un véhicule automobile. Il comportait également deux crochets plus petits, permettant d’utiliser le siège à l’extérieur de la voiture, suspendu comme une balançoire.Le corps de l’enfant a également besoin d’un système de retenue adéquat pour limiter ses mouvements. Les dessins du brevet montrent une ceinture de sécurité à 3 points. La ceinture abdominale est composée de deux sangles reliées par une boucle difficile à manipuler pour un enfant. Cette ceinture fait appel à un matériau flexible ou élastique qui la rend ajustable pour s’adapter à la taille de l’enfant tout en le maintenant fermement attaché. Une troisième sangle verticale est placée entre les jambes de l’enfant, attachée à la ceinture et ancrée sur le siège, une sangle antiplongée semblable aux harnais de compétition, qui empêche le corps de glisser sous la ceinture.

Logo-poignée du coffre (1999)

Dans sa demande de modèle fonctionnel ES1042196U, SEAT invente un cylindre de serrure avec un habillage très spécial, et ce, pour plusieurs raisons. Pour découvrir la serrure, il faut appuyer sur le haut du couvercle avec les doigts ou le pouce. Ce faisant, le couvercle bascule et permet d’utiliser les autres doigts pour aider à la rotation. Quand il atteint un angle de 90 degrés, il actionne également le mécanisme, libérant ainsi le hayon. En même temps, le couvercle lui-même sert de poignée pour soulever le hayon par un mouvement naturel du bras vers le haut.Le couvercle du coffre est fonctionnel et pratique, mais le maître mot de ce mécanisme a été la touche finale apportée par les designers, donnant ainsi au coffre le style adéquat. Plus précisément, le cache portait le « S » du logo SEAT et il a été appliqué pour la première fois en série sur le facelift de la deuxième génération d’Ibiza. Ce modèle fonctionnel, qui pouvait également être motorisé, est utilisé sur les véhicules de la marque jusqu’à nos jours, comme c’est encore le cas pour la génération actuelle de la SEAT Ibiza et la toute nouvelle SEAT Leon.

 

Poignée de porte dans la glace de custode (2007)

La glace de custode, qui apparaît sur de nombreuses voitures derrière les vitres arrière, permet d’élargir la zone de visibilité des passagers arrière. Dans la plupart des modèles, il y a un espace notable entre la vitre arrière et la glace de custode. Cependant, les concepteurs de SEAT ont décidé qu’ils pouvaient donner une continuité à la surface vitrée de la zone arrière de la SEAT Leon de deuxième génération. Cela permettait de gagner en style et en dynamisme dans les lignes du véhicule.Le brevet ES 2271826 T3 décrit comment agrandir la surface transparente du vitrage arrière et, en même temps, ménager un espace pour cacher la poignée d’ouverture de la porte. Pour préserver la fonctionnalité, la glace de custode a été fabriquée en polycarbonate thermoformé transparent, avec une forme complexe qui permet l’insertion des doigts pour actionner la poignée cachée, située dans la porte, en position verticale à côté de la vitre arrière. Grâce à cette solution, le panneau de la porte arrière de la SEAT Leon de deuxième génération apparaissait fluide et limpide, sans poignée. Grâce à ce brevet, l’œil percevait la SEAT Leon créée par le designer Walter de Silva comme une voiture à deux portes, alors qu’elle conservait le côté pratique de ses quatre portes.

SE20-99F - Patents (3p).pdf 681 KB SE20-99F - Patents.docx 47 KB
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren Automotive n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren Automotive NV/SA

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Automotive distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Automotive est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy