Poppy passe la barre des 500 voitures et opte pour SEAT

Poppy passe la barre des 500 voitures et opte pour SEAT

Poppy, start-up 100% belge, fête une nouvelle étape importante de son développement en étendant son parc automobile à 500 voitures. Dans la foulée, ll renouvelle également l’entièreté de sa flotte. Le premier modèle, la SEAT IBIZA CNG arrive dans les rues de Bruxelles et Anvers en ce début d’année.

Pour lancer Poppy, D’Ieteren, initiateur du projet, s’est basé sur quelques chiffres clés concernant la mobilité belge : une voiture privée est garée 96% du temps, 30% de la superficie d'une ville est utilisée pour le stationnement, 12% du temps au volant est en réalité passé dans les bouchons et le coût moyen d'une voiture est estimé à 410 € par mois.

Pour permettre une évolution des mentalités vers une mobilité partagée, la disponibilité des véhicules est toutefois cruciale. Poppy en est pleinement conscient et c’est pour répondre à cette attente que la start-up a décidé d’étendre sa flotte à 500 voitures, réparties entre Anvers et Bruxelles. 4 nouveaux modèles de voitures écologiques viendront ainsi renouveler entièrement le parking automobile de la marque. La première voiture en circulation à partir de février 2020 sera la SEAT IBIZA CNG et les 3 autres types suivront très vite.

Les trottinettes électriques ne seront pas en reste en 2020, puisque de nouveaux modèles sont prévus avant l’été : plus robustes et sécurisés, ils seront plus adaptés aux routes « typiquement belges » afin d’assurer encore plus de sécurité aux voyageurs.

 

La mobilité multimodale et intercités pour voyager autrement

En 2 ans à peine, Poppy a multiplié les actions pour accélérer son développement entre Bruxelles et Anvers. Il est devenu le premier fournisseur de voitures partagées à Bruxelles, Anvers et autour de l’aéroport de Bruxelles qui permet de circuler facilement et en toute transparence. Son petit plus ? Un voyage commencé dans une de ces trois zones peut se terminer dans une autre. L’intercités est au centre de la vision de la marque, tout comme la multimodalité. C’est pourquoi, Poppy a décidé d'intégrer ses offres de partage de scooters et de trottinettes  au sein de la même application que celle destinée aux voitures. L'objectif est simple : offrir aux utilisateurs de Poppy le choix de transports le plus vaste possible en fonction de l’heure de la journée, de la distance à parcourir ainsi que du nombre de personnes qui se déplacent.

Contactez-nous
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy