Les hybrides ne sont pas faites pour les longues distances et d’autres fausses croyances

Les hybrides ne sont pas faites pour les longues distances et d’autres fausses croyances

  • Les hybrides répondent à tous les besoins, d’une conduite zéro émission à la tranquillité d’esprit pour ce qui est de l’autonomie
  • L’autonomie électrique de la SEAT Leon e-HYBRID allant jusqu’à 64 km permet de visiter un grand nombre de villes et de centres-villes
  • En mode hybride, les deux moteurs s’associent pour offrir la meilleure efficience énergétique possible, ce qui réduit la consommation

Les hybrides rechargeables sont vouées à un avenir prometteur. Elles permettent de rouler en mode 100 % électrique et s’avèrent très polyvalentes grâce à leurs deux moteurs. En revanche, les mythes à leur sujet vont bon train. Nous balayons les fausses croyances avec l’aide de Neus Mesalles, ingénieure automobile chez SEAT, qui se trouve au volant de la première hybride rechargeable de la marque, la Leon e-HYBRID.

 

Le mode 100 % électrique n’est adapté que pour la conduite urbaine.

Faux ! Nous mettons le contact à Barcelone. « Le moteur du véhicule est préréglé pour démarrer dès que c’est possible en mode électrique », indique Neus. La conduite zéro émission permet de ne pas s’inquiéter des restrictions antipollution en vigueur dans un nombre grandissant de villes et présente des avantages, comme des voies réservées et des facilités de stationnement pour ces véhicules.

 

Ce n’est que pour les limitations de vitesse urbaines.

Faux ! L’exemple de Neus, qui fait la navette à Martorell, montre qu’il s’agit d’une autre fausse idée. « Souvent, on associe le mode électrique aux vitesses réduites, typiques des centres-villes. Cependant, il est très facile de rouler à la vitesse maximale, c’est-à-dire à 120 km/h », explique Neus.

 

Les hybrides consomment plus.

Faux ! Une fois à Martorell, l’ingénieure de SEAT doit se rendre à un circuit d’essai situé 50 km plus loin. Pour y aller, elle choisit le mode hybride. « À présent, le moteur électrique et le moteur à combustion s’alternent automatiquement afin d’offrir une efficience énergétique maximale », explique-t-elle. Résultat, la consommation diminue nettement. Dans le cas de la SEAT Leon e-HYBRID, cela correspond à passer de 1,3 à 1,1 litre/100 km (WLTP) et de 19,3 à 18,1 kW/100 km (WLTP). Les émissions de CO2 sont également réduites. « Lorsque vous accélérez rapidement, les deux moteurs fonctionnent en même temps pour offrir un maximum de puissance. » La Leon e-HYBRID peut passer de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes grâce à ses 204 ch (150 kW).

 

Les hybrides ne conviennent pas pour les longs trajets.

Faux ! Le mode hybride peut combiner automatiquement les deux moteurs, mais il est aussi possible de le faire manuellement. Le niveau électrique à conserver pour plus tard peut être programmé et la batterie peut aussi être rechargée lors de la conduite grâce au moteur à combustion. « Avec une hybride rechargeable, vous pouvez rouler sereinement aussi longtemps que vous le souhaitez, indépendamment de l’autonomie électrique », explique l’ingénieure. « La combinaison des deux technologies, électricité et combustion, présente plusieurs avantages », conclut-elle.

SE21-01F - Eyetracker (3p).pdf 572 KB SE21-01F - Eyetracker.docx 47 KB
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren Automotive n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren Automotive NV/SA

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Automotive distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Automotive est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy