Des artisans d’une précision millimétrique

Des artisans d’une précision millimétrique

  • Des artisans hautement qualifiés modèlent à la main les moules qui donneront naissance aux différentes pièces des modèles SEAT
  • Les moulistes effectuent plus de 2 000 vérifications pour éviter tous types d’imperfections
  • La formation en alternance est cruciale pour préparer les nouvelles générations et garantir la pérennité de ces compétences d’artisan

Leurs mains créent des pièces uniques, mais au lieu d’être exposées dans un musée, ces œuvres peuvent être admirées chaque jour sur les routes. Ils sont chargés de modeler et de peaufiner les moules des portières et des capots des modèles SEAT jusqu’à atteindre la perfection.

Un seul moule pour des milliers de créations. Pour qu’une portière soit parfaite, elle doit être coulée dans un moule exempt de toute imperfection. Il s’agit par exemple de moules uniques qui donnent leur forme aux portières avant d’un modèle. Si le moule présente un défaut, celui-ci réapparaîtra sur tous les véhicules de ce modèle. Les artisans moulistes d’Audi Tooling Barcelona, l’entreprise partenaire chargée de créer les moules pour SEAT, s’assurent que cela n’arrive jamais.

2 550 tonnes de force polies par les mains des artisans. Avant de lancer la production d’un véhicule sur la chaîne de montage, plus de 2 000 essais sont réalisés afin de corriger même le plus infime des défauts du moule. José Barba peaufine les moules depuis plus de 25 ans. « C’est un travail très méticuleux que l’on apprend par la pratique et l’expérience. » Pour vérifier si les moules sont parfaits, une presse de 2 550 tonnes fait la première estampe. C’est alors que commence le travail de l’artisan mouliste, cette première phase reposant sur ses yeux et ses mains expertes.

La lumière est une ressource précieuse. « Nous utilisons nos sens et notre expérience lors de l’essai initial, mais au fur et à mesure que nous progressons, nous devons recourir à d’autres méthodes qui nous aident à détecter des choses qui sont imperceptibles à l'œil », explique José. Un tunnel lumineux de 5 000 lux/m² est son meilleur allié. Les distorsions de la lumière projetée sur les ébauches indiquent où une rectification est nécessaire. Ses mains se remettent ensuite à travailler sur le moule et ne s’arrêtent que lorsque la surface est parfaite.

Pierres à polir et élèves. Le travail de José Barba ne se limite pas au polissage des moules à la main, il s’occupe aussi du façonnage des artisans de demain grâce à son expertise. Audi Tooling Barcelona recourt à la formation en alternance depuis maintenant cinq ans, un système qui combine un enseignement théorique et une formation pratique afin de partager les connaissances et les compétences avec des étudiants en dernière année de leur cycle d’enseignement et de formation universitaire. Jorge García, 24 ans, est sous la supervision de José depuis un an. « Lorsque vous arrivez le premier jour, vous ne savez rien. Le travail est très particulier et vous ne pouvez l’apprendre qu’en vous y consacrant des heures et des heures, et grâce à un bon mentor. Ce qui importe, c’est d’être avide d’apprendre », explique Jorge.

Deux ans pour atteindre la perfection. Leur dévouement envers chaque moule les amène à passer près de deux ans sur chaque élément, qui est mis à l’épreuve encore et encore, après d’innombrables opérations de meulage et de polissage. Ceci continue jusqu’à qu’il soit prêt pour fabriquer des portières impeccables. « Voir votre travail fini après avoir déployé tant d’efforts est une immense satisfaction. Voir un nouveau modèle sur les routes me remplit de joie, quand je sais que ses pièces ne présentent pas la moindre imperfection et que ce résultat remarquable a été en partie rendu possible par notre savoir-faire », indique José. Son élève, Jorge, est sur la bonne voie pour devenir à son tour le mentor de nouveaux étudiants et ressentira bientôt la même satisfaction que son professeur lorsqu’il verra sa création parcourir les routes.

Les moules en bref :

- Il s’agit de moules utilisés pour créer chaque pièce d’une nouvelle voiture.

- Il existe des moules pour les portières, les capots, les pare-chocs, les hayons, etc.

- 80 moules en moyenne sont nécessaires pour fabriquer le châssis d’un modèle.

- Chaque moule peut être utilisé pour produire jusqu’à 500 000 pièces identiques.

Contactez-nous
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy