5 conseils pour partir aux sports d’hiver en toute sécurité

5 conseils pour partir aux sports d’hiver en toute sécurité

  • Arrimer correctement les bagages est essentiel pour bien profiter de la neige
  • Skis, bâtons, snowboards… Différentes options pour les transporter
  • Une paire de skis pesant 5 kg mal arrimée monte 150 kg en cas de collision à 50 km/h
  • La pression des pneus, l’utilisation de chaînes ou de pneus hiver, et les distances de sécurité : autant d’éléments essentiels pour partir aux sports d’hiver l’esprit serein

La saison du ski a débuté et tout est prêt pour prendre un maximum de plaisir sur les pistes. Snowboards, skis, bâtons, casque, bottes… Comment ranger tous ces équipements dans votre voiture avec un maximum de sécurité et de confort ?

 

1. Quel modèle de porte-skis est le meilleur ?

Porte-skis de toit, monté sur le crochet d’attelage, magnétique… Il existe différents types de porte-skis pour répondre à différents besoins. Facile à installer, le porte-skis magnétique est une bonne solution pour les skieurs occasionnels. Toutefois, il est recommandé de ne pas dépasser la vitesse de 90 km/h et cette solution est moins sûre en cas d’accident. Les versions montées sur les rails de toit et le crochet d’attelage sont les moyens de transport les plus pratiques pour les passionnés de ski. La SEAT Tarraco peut accueillir ces deux modèles de porte-skis et transporter jusqu’à 6 paires de skis ou 4 snowboards. « Si vous optez pour un porte-skis monté sur la galerie de toit, il est conseillé de placer les skis avec la pointe orientée vers l’arrière », explique Jordi Gené, notre expert en conduite et passionné de ski.

 

2. Puis-je transporter des skis à l’intérieur de ma voiture ?

Oui, et dans ce cas, l’idéal est d’utiliser une housse à skis. Les adeptes du ski possédant un véhicule qui dispose d’une banquette arrière rabattable peuvent transporter leurs skis et leurs snowboards, rangés dans des housses et correctement arrimés. « Les transporter sans les fixer présente un sérieux risque pour les occupants. En effet, une paire de skis pesant 5 kg atteindra un poids de 150 kg en cas de collision à seulement 50 km/h », avertit Jordi Gené.

 

3. Comment transporter le reste de mon équipement ?

Le reste de votre équipement de sports d’hiver doit également être bien rangé dans l’espace de chargement. Placez en dessous les accessoires les plus lourds, comme les bottes, afin d’éviter qu’ils ne bougent pendant le transport. Les accessoires plus légers, comme les casques et les bâtons, peuvent être placés au-dessus du reste, mais jamais sur la plage arrière, car ils pourraient blesser quelqu’un en cas de freinage soudain ou de collision. Jordi Gené mentionne également un autre type d’équipement que vous devriez toujours avoir dans le coffre de votre voiture si elle n’est pas équipée de pneus neige : « Des chaînes à neige. Et elles doivent être pratiques afin de perdre le moins de temps possible sur le bord de la route quand le moment est venu de les mettre en place. »

 

4. Et si j’ai besoin de plus d’espace ?
La solution, c’est le coffre de toit. Son principal avantage est qu’il libère de l’espace dans le coffre. Un coffre de toit est suffisamment grand pour transporter des skis, des snowboards et le reste de votre équipement. Et rappelez-vous : en optant pour un coffre de toit profilé, comme celui proposé sur la SEAT Tarraco, l’aérodynamique du véhicule est nettement moins affectée et la consommation de carburant n’augmente donc pas beaucoup.

 

5. Dois-je conduire différemment ?

Tous ces éléments ayant un impact sur la conduite, il faut donc prendre des précautions supplémentaires. Avant de prendre la route, assurez-vous que la pression des pneus est adaptée pour une voiture chargée. Ensuite, « essayez d’éviter de freiner brutalement ou de faire des mouvements de volant brusques, ce qui pourrait faire bouger les bagages et les équipements. Gardez à l’esprit qu’une voiture fort chargée freine moins vite. Conservez donc une distance de sécurité plus que suffisante », poursuit notre expert.

Par ailleurs, en cas de neige sur la route, vous devez redoubler de prudence et anticiper les faibles conditions d’adhérence, par exemple, des portions couvertes d’eau ou de plaques de verglas. Il est important d’avoir fait le plein de carburant pour « pouvoir garder le chauffage allumé jusqu’à l’arrivée des secours en cas de panne mécanique ou d’incident », ajoute Jordi Gené. Enfin, un dernier conseil : ne portez pas votre manteau pour conduire. Il entravera vos mouvements et vous gênera si vous devez réagir face à une situation imprévue.

Contactez-nous
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy