Une équipe d’étudiants de l’école de formation SEAT crée un kart électrique performant

Une équipe d’étudiants de l’école de formation SEAT crée un kart électrique performant

Une équipe d’étudiants de l’école de formation SEAT (*) a imaginé, développé et construit un kart électrique. Ce kart a récemment remporté un prix dans la catégorie ‘Industrie’, décerné à des étudiants de la deuxième année de formation par FP Emprèn, une organisation récompensant les écoles de la région de Barcelone. Par ailleurs, cette équipe a participé le week-end dernier à une compétition, la Kart Academy, terminant sur la deuxième marche du podium.

Ce prix de la catégorie ‘Industrie’ a récompensé des étudiants apprentis de la deuxième année pour la conception supervisée d’un kart électrique. Ces étudiants sont en deuxième année de formation en Usinage et Maintenance Électromécanique. L’organisation a ainsi voulu récompenser un projet contribuant par sa qualité à l’amélioration des techniques dans le secteur industriel, basant son choix sur des critères de cohérence, de viabilité, de sérieux et de valeur ajoutée.

Ce kart électrique a prouvé une nouvelle fois ses qualités lors d’une compétition, obtenant le week-end dernier la deuxième place à l’issue de la Kart Academy. Si l’équipe a rencontré des soucis de moteur durant la course d’endurance, elle a nettement surclassé la concurrence lors des autres épreuves.

« Le succès de ce kart électrique démontre que notre école enseigne les compétences technologiques adéquates pour l’industrie automobile du futur, permettant aux étudiants de devenir de vrais professionnels de l’entreprise», explique Laura Carnicero, responsable de la formation chez SEAT et directrice de école de formation SEAT.

Ce projet était placé sous la responsabilité de trois étudiants, qui ont pu compter aussi sur la collaboration d’autres étudiants qui ont réalisé des composants étudiés précédemment sur les sites de production de SEAT. Ces étudiants ont bénéficié durant tout le processus de la supervision de professeurs de l’école, qui les ont conseillés sur les solutions technologiques adaptées à la conception de leur kart.

Le futur de la compétition est électrique

Les étudiants de l’Apprentice School (*) ont étudié au cours de leur première année de formation les technologies constituant l’épine dorsale de la compétition du futur, ce qui a été la source de motivation du développement d’un véhicule propulsé par une énergie de substitution.

Avant de permettre à leurs karts électriques de disputer la Kart Academy sur le circuit de Montmeló, les étudiants ont eu l’opportunité de réaliser les dernières opérations de contrôle dans un espace spécialement aménagé au sein des installations de SEAT à Barcelone.

La Kart Academy opposait des équipes composées d’étudiants issus d’instituts et écoles de formation à la technique automobile en Catalogne. Ces équipes avaient pour ambition de concevoir, construire et disputer la course avec un kart développé par leurs soins et répondant à un règlement précis, mais aussi de trouver les soutiens financiers nécessaires à la mise en place de leur projet.

Ce projet de kart électrique apporte une nouvelle fois la preuve que la formation de l’école de formation fournit aux étudiants les outils nécessaires pour appréhender les nouvelles technologies, les encourageant aussi à développer un business model et à présenter un véhicule prêt à être engagé en compétition.

Avec ce kart électrique, l’équipe a terminé à la deuxième place de la Kart Academy. D’une longueur de 1,74 mètre et d’une largeur de 1,36 mètre, ce kart était propulsé par un moteur de 5,5 kW et une batterie de 48V. Cette compétition était constituée d’épreuves de freinage, d’accélération, d’endurance et de slalom. Elle réunissait des équipes issues d’une douzaine d’écoles proposant des formations dans le domaine de l’automobile.

La sécurité routière pour les enfants

L’eKid Car est un prototype de voiture électrique pour enfant, conçu et construit par des étudiants de l’école de formation SEAT dans le but de proposer des formations à la sécurité routière. Ce prototype est dans sa phase finale de développement. Une fois finalisé, ce véhicule sera produit pour former une flotte de voitures électriques pouvant être utilisées dans le cadre de la formation des enfants à la sécurité routière.

AGV Low Cost est le nom d’un tracteur électrique compact autonome à batterie qui a également été conçu par des étudiants. Ce projet a pour objectif de développer un engin autonome capable de tracter en circuit fermé de lourds chariots chargés de matériel logistique. Ce projet est né à l’origine pour répondre aux besoins du département logistique de SEAT.

Pour cette année académique 2018-2019, le centre de formation de SEAT a totalement revu ses programmes, passant de cours classiques à des formations plus spécialisées. Ces formations sont adaptées aux besoins nouveaux découlant de l’évolution de l’industrie et de la digitalisation. Alors que les formations moyennes en Espagne totalisent quelque 2.000 heures, l’école de formation SEAT propose quasiment 5.000 heures de formation, ce qui permet d’intégrer largement les dernières technologies.

(*) Plus d'information sur l'école de formation SEAT disponible dans le communiqué SE17-35F - Apprentice School, en pièce jointe ci-dessous

A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui crée, développe, produit et commercialise des voitures en Espagne. Marque du Groupe Volkswagen, la multinationale, dont le siège social se trouve à Martorell (Barcelone), exporte plus de 80 % de ses véhicules vers plus de 80 pays situés sur les 5 continents. En 2017, SEAT a affiché un bénéfice après impôts de 281 millions d’euros, a vendu quelque 470 000 voitures et a enregistré un chiffre d’affaires record de plus de 9,5 milliards d’euros.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 personnes dans ses trois centres de production de Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell, où il produit notamment les très prisées Ibiza, Arona et Leon. Par ailleurs, SEAT construit l'Ateca et la Toledo en République tchèque, l’Alhambra au Portugal et la Mii en Slovaquie.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes:

D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

- Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy