SEAT, Top Employer pour la cinquième fois

SEAT, Top Employer pour la cinquième fois

  • L’entreprise a reçu pour la cinquième année consécutive cette distinction, qui la reconnaît comme l’une des meilleures entreprises pour laquelle travailler en Espagne
  • Cette récompense accrédite l’excellence de SEAT en tant qu’employeur et que référence professionnelle en Espagne pour les conditions de travail qu’elle offre à ses plus de 15 000 travailleurs

SEAT est l’une des meilleures entreprises pour laquelle travailler en Espagne. Ce prix lui a été attribué pour la cinquième année consécutive par Top Employer, qui évalue les entreprises du monde entier en fonction des conditions de travail et de leur attractivité pour les travailleurs.

La reconnaissance de SEAT en tant que Top Employer en Espagne renforce l’engagement de la marque envers le développement professionnel de son personnel et la création d’un environnement de travail excellent. SEAT a été le premier constructeur du secteur automobile en Espagne à recevoir ce prix. Ces dernières années, l’entreprise a fait la promotion d’une politique en matière de ressources humaines où les conditions de travail, la flexibilité, l’évolution professionnelle et le bien-être sont au centre de chaque initiative.

Xavier Ros, vice-président des ressources humaines chez SEAT, a expliqué : « Dans un contexte où les profils professionnels du secteur vont changer, recevoir le prix Top Employer nous renforce sur deux points. Tout d’abord, c’est une reconnaissance pour tous les travailleurs. Ils peuvent être encore plus fiers de travailler pour SEAT et voir que leur avenir est avec l’entreprise. Ensuite, il permet d’attirer des talents externes ayant un profil différent qui n’auraient peut-être pas pensé qu’ils pourraient avoir une carrière prospère chez un constructeur automobile dont le modèle d’affaires est en pleine mutation. »

 

SEAT, l’une des meilleures entreprises pour laquelle travailler en Espagne

Avec plus de 15 000 travailleurs, SEAT est le plus grand employeur du secteur en Espagne. Chez SEAT, 97 % des membres du personnel disposent d’un contrat à durée déterminée. L’équilibre travail/vie privée, les politiques de recrutement de talents, les formations spécialisées dans l’Industrie 4.0 et le service de santé et de bien-être sont quelques exemples de l’engagement de l’entreprise pour garantir un environnement de qualité et attirer de nouveaux talents.

Le cadre des relations de travail de l’entreprise est défini par la convention collective signée en 2016, qui se distingue par sa flexibilité et sa modernité. Elle comprend des améliorations au système de rémunération variable ainsi que de nouvelles mesures pour stimuler la compétitivité et prépare l’entreprise pour l’augmentation de la production qui a eu lieu ces dernières années. L’accord a entre autres consolidé le système de rémunération variable, a augmenté le nombre de concepts de salaire et a enrichi les avantages sociaux. Les travailleurs peuvent par exemple profiter de congés payés supplémentaires.

En plus de la convention collective, l’entreprise a mis en place la nouvelle stratégie Employer Branding comprenant plusieurs initiatives pour attirer et garder les talents. L’une des plus notables était la SEAT DisrUP, un événement visant à entrer en contact avec les talents les plus prometteurs en invitant les jeunes à réfléchir à des solutions de mobilité pour les usagers de grandes zones urbaines. Toutes ces initiatives s’inscrivent dans le cadre du projet SEAT Talent Xperience grâce auquel l’entreprise attire des professionnels ayant un profil technique ou numérique pour l’aider à faire face aux défis futurs.

 

Formation et santé, des aspects distincts

Les formations sont l’un des piliers de croissance et d’évolution des travailleurs de SEAT. Ces dernières années, l’entreprise a investi près de 17 millions d’euros annuellement dans la formation continue de son personnel. Elle a par exemple démarré un programme de formation se concentrant sur les défis futurs lancés par l’Industrie 4.0. L’objectif du programme est de conscientiser sur ce qu’est vraiment l’Industrie 4.0 et sur l’importance des gens et de la formation continue au sein de la quatrième révolution industrielle. À ce jour, plus de 2 000 travailleurs ont suivi le programme.

Outre les formations, le service de santé et de bien-être pour les travailleurs est un autre aspect qui démarque SEAT. Il est géré par CARS (centre de soins et de revalidation), qui propose des services avancés de prévention, de santé et de revalidation dans des domaines spécialisés, comme l’orthopédie, la cardiologie, la gynécologie, la santé mentale, l’imagerie médicale, la physiothérapie et le fitness. En 2018, plus de 70 000 consultations ont été assurées.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy