SEAT réduit ses déchets de 34% et prévoit d’atteindre une baisse de 60% d'ici 2025

SEAT réduit ses déchets de 34% et prévoit d’atteindre une baisse de 60% d'ici 2025

  • Cette année, l'entreprise met en œuvre des mesures visant à produire moins de déchets et à traiter plus efficacement ceux qui sont produits
  • Depuis 2010, SEAT a diminué de 34% l’empreinte environnementale liée à sa production grâce à des mesures visant à réduire ses émissions de CO2, les composés organiques volatils, et a généré moins de déchets tout en consommant moins d'eau et d'énergie
  • Le prochain objectif visé est de réduire son impact environnemental de 50% d’ici 2025
  • L'année dernière, l'entreprise a investi 16 millions d'euros dans des initiatives environnementales

A l'occasion de la Journée Mondiale du Recyclage, célébrée le vendredi 17 mai dernier, SEAT a annoncé que ses actions d'amélioration environnementale seront axées cette année sur la réduction de ses déchets. Au cours des huit dernières années, SEAT a réussi à produire 34% de déchets en moins dans ses installations. De la même façon, les prochains mois verront la mise en œuvre de mesures visant à réduire les déchets de production jusqu'à 60% au cours des six prochaines années.

Entre autres initiatives, SEAT se concentrera sur la prévention de la production de déchets, et sur l’optimisation du tri afin de favoriser davantage le recyclage et une meilleure réutilisation des déchets liés à sa production. L'entreprise prendra également davantage en compte les déchets produits aux différentes étapes du processus de production, comme la peinture et le mastic.

Au cours des 8 dernières années, l'entreprise a réussi à réduire son empreinte environnementale de 34% en moyenne. Depuis 2010, date à laquelle SEAT a lancé sa stratégie environnementale « Ecomotive Factory », l'entreprise a réduit sa consommation d'énergie et d'eau respectivement de 21,6% et de 30,9%. De plus, elle a réduit ses émissions de CO2 de 63,3%, et de composés organiques volatils (COV) de 21,4%, tout en générant 34,2% de déchets en moins.

Christian Vollmer, Vice-Président de SEAT chargé de la Production et de la Logistique, a déclaré : "Nous voulons continuer à nous améliorer afin de devenir une entreprise modèle dans tous les domaines : pour la qualité et l'efficacité de nos usines, mais aussi pour répondre au changement de paradigme auquel sont confrontées les entreprises et la société, où le recyclage, la réduction des émissions et la protection de l'environnement prennent une importance toujours croissante.  En 2018, SEAT a investi 16 millions d'euros dans des initiatives environnementales liés au domaine de la production."

Un oeil sur 2025

La prochaine étape de la stratégie environnementale de SEAT consiste à améliorer ses indicateurs de 50% d'ici 2025. L'entreprise travaille déjà sur des systèmes supplémentaires, tels qu'une installation qui vise à récupérer la chaleur émise par les cheminées de l'usine de Martorell, ce qui permettra d’économiser une énergie équivalente à la consommation annuelle de 760 ménages, mais aussi une réduction des émissions de CO2 équivalente à la capacité d'absorption de 250 000 arbres.

De plus, SEAT va étendre l'utilisation de peintures à base d'eau à l'ensemble du processus de peinture, y compris dans le processus d'application de l'apprêt. Cette initiative permettra d'éviter l'émission de composés organiques volatils, soit l’équivalent de 38 000 voitures peintes avec des produits à base de solvant.

Des initiatives exceptionnelles

Le parc solaire SEAT al Sol qui est installé sur les toits de l'usine de Martorell, est l'un des projets environnementaux phares de SEAT. Il s’agit de la plus grande installation de ce genre en Europe, et l'une des plus grandes au monde dans le secteur automobile. Avec 53 000 panneaux photovoltaïques couvrant une surface équivalente à 40 terrains de football, SEAT est capable de produire 17 millions de kWh par an, soit assez d'énergie pour recharger trois millions de téléphones portables chaque jour.

Afin de réduire les émissions de composés organiques volatils (COV), un nouveau système d'application de peinture extrêmement efficient a été installé chez SEAT à Martorell en 2018. Cette mesure innovante a permis de réduire les COV générés par ce procédé de 40%, soit l'équivalent de 10 tonnes par an. Toujours dans le domaine de la peinture, une nouvelle cabine a été mise en service en 2018 pour peindre les carrosseries bicolores de la SEAT Arona et de l'Audi A1. De même, la capacité maximale de peinture a été augmentée, passant de 2 300 à 2 400 voitures par jour en automatisant complètement l'une des lignes. La société a investi 23 millions d'euros pour ces opérations.

Un engagement en faveur du développement durable

La stratégie environnementale ambitieuse de SEAT pour 2025 s'inscrit dans le cadre de l'engagement pris par l'entreprise et le Groupe Volkswagen de respecter les objectifs environnementaux fixés par les Accords de Paris. Ainsi, SEAT mettra en œuvre des mesures visant à atteindre un bilan neutre en CO2 sur l'ensemble de la chaîne de valeur des véhicules, et dans tous les domaines de l'entreprise d'ici 2050.

Contactez-nous
Véronique Martin D'Ieteren NV
Véronique Martin D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy