SEAT lancera 6 modèles électriques et hybrides rechargeables et développera en Espagne une nouvelle plate-forme pour les véhicules électriques

SEAT lancera 6 modèles électriques et hybrides rechargeables et développera en Espagne une nouvelle plate-forme pour les véhicules électriques

  • SEAT a enregistré des bénéfices après impôts les plus élevés de son histoire de près de 300 millions d’euros et son chiffre d’affaires s’approche des 10 milliards d’euros, une somme record
  • En 2018, l’entreprise a consacré plus de 1,2 milliard d’euros aux investissements et aux dépenses pour le département recherche et développement, un chiffre record
  • La nouvelle CUPRA Formentor sera construite à l’usine de SEAT à Martorell
  • Luca de Meo a indiqué : « SEAT peut à présent envisager le futur avec confiance »
  • Herbert Diess a déclaré : « SEAT joue un nouveau rôle au sein du Groupe Volkswagen en assumant encore plus de responsabilités »

SEAT a présenté aujourd’hui sa stratégie électrique, qui jusqu’au début de 2021, prévoit le lancement de 6 modèles électriques et hybrides rechargeables. La version électrique de la Mii et l’el-Born seront les deux premiers véhicules 100 % électriques de la marque, alors que la nouvelle génération des SEAT Leon et Tarraco comprendra une version hybride rechargeable. En outre, la CUPRA Leon et la Formentor seront aussi proposées en version hybride rechargeable. Luca de Meo, président de SEAT, a également annoncé lors de la conférence de presse annuelle de l’entreprise que la CUPRA Formentor, le nouveau CUV dévoilé au Salon de l’Automobile de Genève, sera construite dans l’usine de Martorell.

Pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise, SEAT mettra au point une nouvelle plate-forme en collaboration avec la marque Volkswagen. Il s’agira d’une version de plus petites dimensions de la plate-forme modulaire électrique (MEB) sur laquelle reposeront des véhicules de différentes marques, dont SEAT, d’environ 4 m de long. L’objectif de cette nouvelle plate-forme est de mettre au point des véhicules électriques abordables, dont le prix entrée de gamme sera inférieur à 20 000 euros. Plus de 300 ingénieurs hautement qualifiés participeront à ce projet en Espagne.

Lors de la présentation des résultats au siège social de SEAT à Martorell, Luca de Meo, CEO de l’entreprise, a indiqué : « SEAT a désormais un rôle plus clair au sein du Groupe Volkswagen. Grâce aux résultats obtenus, nous allons mettre au point la nouvelle plate-forme pour véhicules électriques. Pour la première fois, le SEAT Technical Centre développera une plate-forme qui pourra être utilisée par d’autres marques dans le monde. »

Herbert Diess, CEO de Volkswagen AG, a assisté à la présentation et a insisté sur le rôle joué par SEAT au sein du Groupe Volkswagen : « SEAT joue un nouveau rôle au sein du Groupe Volkswagen en assumant encore plus de responsabilités. Les réussites de cette année prouvent que SEAT est capable d’exploiter les occasions de croissance et d’ouvrir de nouveaux marchés. » Herbert Diess a ajouté que « le projet de la plate-forme électrique de petites dimensions est un grand pas en avant vers une mobilité électrique encore plus abordable. SEAT construira le premier véhicule électrique spécialement conçu pour les trajets en ville ».

L’offensive électrique va au-delà du lancement de nouveaux modèles : elle comprend aussi une stratégie de mobilité qui sera dirigée par SEAT pour le Groupe Volkswagen, comme l’a annoncé le CEO à l’occasion du Mobile World Congress. Le concept car récemment dévoilé Minimó, qui fait partie intégrante de cette stratégie, et la trottinette SEAT eXS KickScooter sont deux exemples de solutions de mobilité urbaine mises en avant par l’entreprise.

 

2018, la meilleure année dans l’histoire de SEAT

SEAT a obtenu les meilleurs résultats de son histoire en 2018. Les bénéfices après impôts ont augmenté à 294 millions d’euros, soit 4,6 % de plus que l’année précédente (281). En outre, le bénéfice opérationnel est en hausse de 93,2 % pour atteindre 223 millions d’euros (contre 116 en 2017) et le chiffre d’affaires s’élève à 9,991 milliards d’euros, soit 4,6 % qu’en 2017 (9,552). Tous ces chiffres établissent de nouveaux records historiques. Au cours des 5 dernières années, le chiffre d’affaires de SEAT a grimpé de 33 %.

En outre, les livraisons ont augmenté jusqu’à leur niveau le plus élevé en presque 70 ans d’existence de SEAT. Avec 517 600 véhicules vendus (10,5 % de plus qu’en 2017), SEAT est devenue l’entreprise enregistrant la croissance la plus rapide en Europe l’année passée. La vente de modèles ayant une marge plus importante, comme l’Ateca et l’Arona, a contribué aux meilleurs résultats de SEAT. Dans sa première année en tant que marque indépendante, CUPRA a joué un rôle important dans les résultats de l’entreprise après avoir augmenté les ventes de 40 % pour atteindre 14 400 unités écoulées. 

Luca de Meo a indiqué : « 2018 a été la meilleure année dans l’histoire de SEAT. Nous avons une gamme de modèles pour des segments importants et plus rentables, ce qui nous a permis de devenir l’une des marques enregistrant la croissance la plus rapide en Europe au cours des trois dernières années. L’offensive SUV que nous avons démarrée en 2016 a dépassé toutes nos attentes les plus optimistes et une voiture vendue l’année passée sur trois faisait partie de cette catégorie. SEAT peut à présent envisager le futur avec confiance. »

La solide évolution des activités a permis à SEAT d’accélérer son programme d’investissements. Rien qu’en 2018, l’entreprise a dédié 1 223 million d’euros, soit 27,1 % qu’en 2017 (962), aux investissements et aux dépenses du département recherche et développement. Il s’agit du chiffre le plus élevé de son histoire. De ce montant, 655 millions d’euros ont été attribués uniquement au département recherche et développement, ce qui correspond à une augmentation de 41,4 % par rapport à l’année précédente (464 en 2017).

Holger Kintscher, vice-président pour les finances, l’informatique et l’organisation, a indiqué : « La situation actuelle de SEAT est celle d’une entreprise financièrement saine et durable. Nous avons un programme coût-efficacité complet et les ressources pour faire face à la transformation technologique de l’industrie automobile. Nous en avons besoin pour maintenir la rentabilité à l’avenir. »

En 2018, SEAT a exporté 80 % de sa production et a renforcé sa position de premier exportateur industriel d’Espagne avec près de 3 % du chiffre total des exportations du pays. L’objectif pour les années à venir est d’accroître la mondialisation de l’entreprise. Pour y parvenir, la marque applique une stratégie de croissance ambitieuse en Afrique du Nord, où elle mènera le projet d’assemblage du Groupe Volkswagen en Algérie. La marque entend renforcer également sa présence dans la région à moyen terme. L’Amérique latine est une autre région d’expansion potentielle pour la marque. SEAT prévoit de lancer ses activités au Chili au cours du second semestre de 2019 et de renforcer sa présence en Colombie. En Chine, SEAT fait partie de la coentreprise JAC Volkswagen et se prépare à entrer sur le plus grand marché automobile du monde.

D’un point de vue industriel, SEAT a commencé la production de l’Audi A1 à l’usine de Martorell en 2018. Ce modèle, ainsi que l’Ibiza et l’Arona, repose sur la plateforme MQB A0, qui génère des synergies et augmente l’efficacité de la production. Aujourd’hui, l’usine de Martorell fonctionne à plus de 95 % de sa capacité et produit plus de 2 300 véhicules par jour. Par ailleurs, 2018 était également l’année du début de la production de la SEAT Tarraco à Wolsburg, au cœur du Groupe Volkswagen.

Au cours des trois dernières années, SEAT a engagé environ 1 500 personnes. Les effectifs de l’entreprise s’élèvent désormais à plus de 15 000 professionnels. Parallèlement, comme indiqué dans la convention collective de travail, les travailleurs recevront le 15 avril prochain une prime de 1 068 euros, soit 49,2 % de plus qu’en 2017.

 

SEAT, parée pour le futur

L’industrie automobile est confrontée à une transformation qui lance des défis, mais qui crée aussi des occasions. La lutte contre le réchauffement climatique et les objectifs de réduction des émissions sont des thèmes majeurs qui auront un impact sur l’industrie automobile dans les années à venir, tout comme la connectivité et les nouveaux services de mobilité.

Dans ce contexte, SEAT créera un centre de développement de logiciels pour gagner en compétitivité. Le Metropolis:Lab Barcelona sera intégré dans le nouveau centre afin de continuer à mettre au point des solutions innovantes pour une meilleure mobilité. D’autres entreprises indépendantes de SEAT, telles que XMOBA, travailleront également dans ce nouveau centre, qui sera situé à Barcelone et comptera plus de 200 professionnels, pour profiter au maximum des synergies.

L’offensive électrique, qui comprendra le lancement de 6 modèles électriques et hybrides rechargeables de SEAT et de CUPRA jusqu’au début de 2021, est une des solutions de SEAT pour relever les défis. En outre, le développement d’une nouvelle plate-forme électrique pour véhicules urbains en collaboration avec la marque Volkswagen permettra de créer des véhicules électriques abordables pour un grand public. Celle-ci verra le jour dans une période de trois à quatre ans et aidera à démocratiser la mobilité électrique.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui crée, développe, produit et commercialise des voitures en Espagne. Marque du Groupe Volkswagen, la multinationale, dont le siège social se trouve à Martorell (Barcelone), exporte plus de 80 % de ses véhicules vers plus de 80 pays situés sur les 5 continents. En 2018, SEAT a affiché un bénéfice après impôts de 294 millions d’euros, a vendu 517 600 voitures et a enregistré un chiffre d’affaires record de presque 10 milliards d’euros.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 personnes dans ses trois centres de production de Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell, où il produit notamment les très prisées Ibiza, Arona et Leon. Par ailleurs, SEAT construit l'Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et très bientôt la Mii electric en Slovaquie.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes:

D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

- Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy