L'irrésistible croissance du segment des SUV

Mardi 2 février 2016  

  • Le segment des SUV compacts devrait augmenter de 25% d'ici à 2020, dépassant les 1,5 million d'unités vendues en Europe de l'Ouest

  • SEAT lance cette année son tout premier SUV compact, un modèle destiné à devenir le troisième pilier de la marque  

 

Pourquoi tant de personnes aiment les SUV ? Qu'est-ce qui pousse les acheteurs à choisir ces véhicules plutôt que d'autres ? Pour les spécialistes, la réponse tient dans l'évolution des besoins de la population et, fondamentalement, dans le fait que les véhicules « ont toujours été à l’image de la société », explique Lluís Puerto, directeur technique de la Fondation RACC.

 

Jordi Brunat, professeur en stratégie de planification à l'ESADE Business School, et également spécialiste du secteur automobile, partage la même conclusion : « L'automobile est un prolongement de soi, de sa personnalité, de son style de vie, de ses habitudes, de sa situation financière, de ses valeurs sociales et de la manière dont on s'intègre à la société. » C'est la raison pour laquelle l'évolution de la société et celle de l'automobile ont toujours été étroitement liées.

 

Pendant plus de 100 ans d'histoire, l'automobile a rempli plusieurs fonctions, dont la première était, selon Lluis Puerto, de représenter le statut social : le moyen de transport pour les classes aisées de la société. Puis, au fil des années, la demande s’est élargie à toute la société. Aujourd’hui, indépendamment de facteurs comme la sécurité, qui est un élément fondamental, l’une des dernières tendances est la connectivité, dont l'« importance est capitale pour comprendre les dix prochaines années », assure Lluis Puerto. « Les services dont nous disposons sur nos portales et dont nous ne pouvons plus nous passer doivent naturellement être intégrés dans les véhicules, et c'est précisément ce qui se passe », ajoute-t-il.

 

Durant toutes ces années, l'industrie automobile s'est adaptée aux évolutions de la société. Selon Lluis Puerto, nous entrons actuellement dans l'ère du SUV compact, un segment qui gagne des parts de marché en raison de « sa polyvalence et de sa capacité à répondre aux besoins de la famille, avec en plus son aptitude à parcourir de longues distances comme des trajets interurbains ».

 

Au vu des perspectives offertes dans ce segment, SEAT ne compte pas en rester là et lancera son premier SUV compact en milieu d'année, « le moment idéal », déclare Arantxa Alonso, directrice du Marketing Produit chez SEAT. « Avec la Formula Leon, nous avons prouvé que SEAT est parvenu à maturité et est capable de produire des véhicules qui se démarquent par leur technologie et leur qualité », permettant ainsi au constructeur d’augmenter et de consolider ses ventes en s’attaquant à de nouveaux segments de marché, comme celui des SUV compacts.

 

Arantxa Alonso considère que les acquéreurs de SUV recherchent avant tout quatre choses essentielles en plus du sentiment de sécurité : une conception plus robuste, un design plus moderne, davantage de polyvalence et d'espace. Elle affirme que ces caractéristiques sont particulièrement importantes pour les hommes de 52 ans en moyenne, bien que celles-ci soient aussi très appréciées par les femmes. « Grâce à une position de conduite surélevée, les femmes se sentent plus en sécurité et, de ce fait, n'appréhendent plus la conduite en ville. C'est comme s'asseoir dans une forteresse », ajoute-t-elle.

 

D'après les données utilisées par la marque espagnole, les ventes dans ce segment devraient augmenter de 25% d'ici à 2020, soit plus de 1,55 million d'unités vendues en Europe de l'Ouest. Preuve, s'il en est, pour citer Arantxa Alonso, que « plutôt qu'une tendance passagère, le SUV est fait pour durer ».

Cathy Octaef PR & Promotion Manager at D'Ieteren NV