La réalité virtuelle réduit de 30 % le temps de production des prototypes

 

Deux techniciens se trouvent dans une grande pièce vide et portent des lunettes Oculus de réalité virtuelle. L’un d’eux porte des gants et l’autre tient les commandes. Le premier tend alors les bras pour toucher quelque chose à mi-hauteur tandis que le second s’abaisse. Ils tournent en rond tous les deux. Sans que nous nous en rendons compte, ils sont en train d’analyser la voiture qui a récemment été présentée au Mondial de l’automobile de Paris*. « Qu’est-ce que tu penses de cette nouvelle jante ? », demande l’un. « Elle est bien, parfaite même », concluent-ils.

Comme pour le secteur de la médecine, de la science et des jeux vidéo, la réalité virtuelle est essentielle à l’industrie automobile. SEAT utilise cette technologie depuis 20 ans. Javier Díaz, responsable du centre des prototypes de SEAT indique : « Elle nous permet d’optimiser nos procédés de fabrication et de visualiser précisément le produit avant de commencer à le construire. » Plus concrètement, cette technologie permet de réduire de 30 % le temps de production d’un prototype, c’est-à-dire l’étape précédant le lancement d’une voiture.

Cette diminution est donc colossale. Avant cette révolution, des tables de plus de 10 mètres de long afin de pouvoir disposer les plans, d’innombrables listes de pièces de véhicule, et des mois de travail étaient nécessaires. À présent, la réalité virtuelle ne demande qu’un seul ordinateur pour visualiser toute la voiture et faire les changements qui sont beaucoup plus rapides.

Le nombre de prototypes à construire avant de lancer un modèle a été divisé par deux. Le client aussi profite de l’optimisation du temps et d’autres ressources. Non seulement le véhicule est plus précis et de plus grande qualité, mais son prix est aussi moindre.

La nouvelle SEAT Ateca en est un bon exemple. Toute sa conception a été marquée par la réalité virtuelle. « Plus de 3 ans se sont écoulés entre le moment où nous avons vu les premières images et la commercialisation de la voiture. Pendant ce laps de temps, nous avons analysé chaque centimètre de la voiture et pris de nombreuses décisions pour l’améliorer. Nous avons notamment apporté pas moins de 800 modifications au cours de l’étape de visualisation », ajoute Javier.

Une vidéo sur la réalité virtuelle chez SEAT est disponible via ce lien : http://seat-mediacenter.com/en-stories/videos/virtual-reality-reduces-production-time-of-prototypes-by-30/?v=v&p=1&overview=1&overview=1.

* La SEAT Ateca X-Perience a été exposée au Mondial de l’automobile à Paris le mercredi 28 septembre.

Contactez-nous
Cathy Octaef Promotion & PR Manager, D'Ieteren SA - SEAT Import
Cathy Octaef Promotion & PR Manager, D'Ieteren SA - SEAT Import
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui crée, développe, produit et commercialise des voitures en Espagne. Marque du Groupe Volkswagen, la multinationale, dont le siège social se trouve à Martorell (Barcelone), exporte plus de 80 % de ses véhicules vers plus de 80 pays situés sur les 5 continents. En 2017, SEAT a affiché un bénéfice après impôts de 281 millions d’euros, a vendu quelque 470 000 voitures et a enregistré un chiffre d’affaires record de plus de 9,5 milliards d’euros.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 personnes dans ses trois centres de production de Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell, où il produit notamment les très prisées Ibiza, Arona et Leon. Par ailleurs, SEAT construit l'Ateca et la Toledo en République tchèque, l’Alhambra au Portugal et la Mii en Slovaquie.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes:

D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

- Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy