Axel Andorff devient le nouveau vice-président de la recherche et du développement de SEAT

Axel Andorff devient le nouveau vice-président de la recherche et du développement de SEAT

  • Il remplacera Matthias Rabe, qui prendra la tête du nouveau département Technical Development Operations de la marque Volkswagen après 8 années passées en tant que membre du comité exécutif de SEAT
  • Le nouveau vice-président a accumulé près de 20 années d’expérience chez Daimler
  • Sa mission sera de préparer SEAT aux défis de l’avenir, en particulier à ceux liés à la connectivité, à l’électrification et aux nouvelles solutions de mobilités

Axel Andorff a été nommé nouveau Vice-Président exécutif du département R&D de SEAT et assumera sa nouvelle fonction dès le 1er mars. Jouissant de près de 20 années d’expérience auprès du constructeur Daimler, le nouveau vice-président prendra la tête des projets d’innovation de l’entreprise, en particulier de ceux liés à la connectivité et à l’électrification des voitures, mais aussi au développement de solutions et de nouvelles formes de mobilité.

En tant que vice-président du département R&D de SEAT, Axel Andorff dépendra directement de Luca de Meo, président, et siègera au comité exécutif. Il succède à Matthias Rabe, qui prendra la tête du nouveau département Technical Development Operations de la marque Volkswagen après 8 années passées chez le constructeur espagnol.

« Chez SEAT, nous nous souviendrons de l’avant et de l’après Matthias Rabe. Le travail qu’il a fourni sur les produits a fait de nous l’une des marques automobiles à la croissance la plus rapide en Europe pendant plusieurs années et qui passe maintenant au niveau supérieur. Axel Andorff, que j’ai le plaisir d’accueillir chaleureusement, aura pour mission passionnante de consolider les projets à venir actuellement en cours, ainsi que de continuer à promouvoir l’innovation comme fondement de la transformation que nous mettons en œuvre et qui fait de SEAT aujourd’hui déjà une entreprise préparée à l’avenir », déclare Luca de Meo.

Le vice-président du département R&D de SEAT est responsable du service design, là où tous les véhicules de la marque sont conçus, ainsi que du centre technique de SEAT, qui est la plate-forme des connaissances où plus de 1 000 ingénieurs travaillent au développement d’innovations pour les voitures et de solutions de mobilités d’avenir.

Axel Andorff, 46 ans, est ingénieur en mécanique et en économie diplômé de l’Université de Kaiserslautern (Allemagne). Il a passé toute sa carrière chez Daimler, où il débuta en 2000. Jusqu’au mois de février dernier, il était depuis 5 ans responsable des concepts de voitures électriques et compactes de Mercedes-Benz. Auparavant, il a assumé divers postes dans le R&D et les achats de Mercedes-Benz. Il était entre autres à la tête de la première génération des modèles GLA, CLA et CLA Shooting Brake. De plus, il a établi et dirigé le département des achats de Daimler en Chine, où il a supervisé la création du réseau d’achat de l’entreprise.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy