Journée mondiale de l'eau : Recycler l’eau des essais de pluie

Journée mondiale de l'eau : Recycler l’eau des essais de pluie

  • SEAT est parvenue à diminuer sa consommation d’eau par voiture produite de 31 % au cours des 8 dernières années et progresse vers l’objectif des 38 % d’ici 2025
  • L’atelier de peinture et la chambre d’essai de pluie sont les zones qui consomment le plus d’eau et où le plus de progrès a été accompli
  • Réduire la consommation, recycler et réutiliser sont les piliers qui permettent de limiter les incidences sur le cycle de l’eau

Les appareils écoénergétiques, les systèmes de gicleurs automatiques, les robinets à faible débit dans les cuisines et les salles de bains... La sensibilisation en ce qui concerne le gaspillage d’eau a gagné du terrain dans les maisons, mais qu’en est-il du monde industriel ? Les efforts fournis par SEAT soulignent le progrès qui a été accompli dans ce domaine grâce à l’engagement en matière de préservation des écosystèmes, élément qui constitue la pierre angulaire de la stratégie environnementale du constructeur automobile.

470 piscines olympiques. La consommation d’eau dans l’usine de Martorell s’élevait à environ 1 170 000 m³ en 2018, l’équivalent de 470 piscines olympiques. Toutefois, ce chiffre a diminué au cours des 8 dernières années grâce aux programmes environnementaux de l’entreprise. L’analyse de la consommation par voiture révèle une nette amélioration : de 3,54 m³ en 2010 à 2,46 m³ l’année dernière ; près de 31 % de moins.

Un océan de peinture. L’atelier de peinture est l’infrastructure qui consomme le plus d’eau, près de la moitié du total. Les traitements de surface des châssis, les cabines de nettoyage à l’eau avant la peinture et les dernières applications de peinture sur les voitures sont les étapes qui requièrent les plus grandes quantités d’eau. Cependant, ce sont précisément ces aspects qui ont connu une diminution de la consommation. Quand la peinture est pulvérisée sur les voitures, la petite quantité qui se retrouve à côté tombe dans une cuve de traitement. « Nous ajoutons les produits chimiques nécessaires pour séparer la peinture de l’eau, et une fois que tout cela est propre, le liquide revient dans le processus via un circuit entièrement fermé », explique Joan Carles Casas, un des responsables ingénierie de l’usine de SEAT.

Pluie de mousson. Une autre étape qui génère une consommation élevée est l’essai de pluie qui sert à contrôler l’étanchéité des véhicules en déversant 150 litres par mètre carré pendant une course de six minutes. Ce processus a également recours à un circuit fermé. « Nous récoltons et amenons toute l’eau utilisée vers un circuit de purification et la réinsérons ensuite dans le processus afin qu’elle soit réutilisée », indique Joan Carles Casas.

L’avenir, c’est maintenant. De grands progrès ont été accomplis chez SEAT, mais le chemin est encore long. Afin de réduire considérablement les incidences sur le cycle de l’eau, de nouveaux processus plus efficaces sont nécessaires afin de diminuer la quantité d’eau consommée, de recycler et de réutiliser l’eau utilisée au moyen d’un processus unique, et de la renvoyer dans l’écosystème dans un état optimal. L’objectif final est de réduire la consommation de 38 % d’ici 2025.

À cet effet, plusieurs projets ont été mis en œuvre, tels que la récupération du condensat des vapeurs d’eau dans les systèmes de climatisation ou le contrôle des systèmes de refroidissement. En outre, des systèmes de prévision des conditions météorologiques sont mis en place afin de programmer l’arrosage des espaces verts. Qui plus est, des essais pilotes sont menés en matière d’électrocoagulation, d’ultrafiltration et de systèmes d’osmose inverse afin de recycler une très grande quantité d’eaux usées.

« La numérisation et les nouvelles technologies nous aident à réaliser d’énormes progrès dans notre recherche d’un modèle d’économie circulaire avec plus de recyclage et moins d’émissions. Cependant, ce sont avant tout la prise de conscience et la proactivité de l’équipe de SEAT qui nous permettront certainement d’atteindre nos objectifs », conclut Joan Carles Casas.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui crée, développe, produit et commercialise des voitures en Espagne. Marque du Groupe Volkswagen, la multinationale, dont le siège social se trouve à Martorell (Barcelone), exporte plus de 80 % de ses véhicules vers plus de 80 pays situés sur les 5 continents. En 2018, SEAT a affiché un bénéfice après impôts de 294 millions d’euros, a vendu 517 600 voitures et a enregistré un chiffre d’affaires record de presque 10 milliards d’euros.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 personnes dans ses trois centres de production de Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell, où il produit notamment les très prisées Ibiza, Arona et Leon. Par ailleurs, SEAT construit l'Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et très bientôt la Mii electric en Slovaquie.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes:

D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

- Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy