Les quatre systèmes d’aide à la conduite essentiels de la voiture d’aujourd’hui et de demain

Les quatre systèmes d’aide à la conduite essentiels de la voiture d’aujourd’hui et de demain

  • Les systèmes d’aide à la conduite permettent au conducteur de contrôler plus facilement le véhicule et renforcent la sécurité de ses occupants
  • L’intégration de systèmes de sécurité évolués pourrait sauver plus de 10 500 vies et prévenir 60 000 blessures graves au cours des 10 prochaines années en Europe
  • La SEAT Ateca 2020 dispose de nouveaux systèmes d’aide à la conduite qui en font l’un des modèles les plus sûrs du segment SUV 

De plus en plus, les voitures intègrent des équipements de confort et d’infodivertissement pour leurs occupants. Des sièges ergonomiques, une console au niveau des yeux… Tout contribue à améliorer l’expérience de conduite. Mais il existe d’autres éléments invisibles qui sont de plus en plus présents : les systèmes d’aide à la conduite évolués (ADAS, pour Advanced Driving Assistance Systems). Ces dispositifs d’assistance automatiques améliorent la sécurité routière tout en facilitant la circulation au quotidien. C’est le cas pour la nouvelle SEAT Ateca 2020, qui bénéficie d’évolutions qui en font l’un des modèles les plus sûrs de son segment. Selon un rapport de la Commission européenne, l’intégration de ces systèmes permettra de sauver plus de 10 500 vies entre 2020 et 2030. Avec ces systèmes d’aide à la conduite, la nouvelle SEAT Ateca 2020 a été optimisée pour devenir l’un des véhicules les plus sûrs de son segment.

La sécurité au volant. Selon le European Road Safety Observatory (ERSO) 2018, entre 40 et 60 % des conducteurs au sein de l’Union européenne dépassent les vitesses autorisées. Il a été démontré qu’en réduisant légèrement la vitesse, la gravité des accidents de la route est également réduite. La plupart de ces accidents étant provoqués par des facteurs humains, de petites choses comme anticiper une réduction de vitesse peuvent faire la différence. Pour cette raison, les systèmes d’aide à la conduite sont essentiels en matière de sécurité.

Conduite sans souci. Pour bien conduire, il est nécessaire d’adapter sa vitesse en fonction de la route et des conditions de circulation. Le Travel Assist équipant le nouvel Ateca a été conçu dans ce but. Le conducteur peut activer cette fonction en appuyant sur un bouton. Elle va guider le véhicule dans sa voie de circulation, maintenir une vitesse de croisière sûre par rapport à la circulation en amont et, en association avec le régulateur de vitesse prédictif (ACC), anticiper le tracé de la route et réguler la vitesse en fonction des panneaux identifiés.

« C’est un système qui offre un confort élevé parce qu’il peut assister le conducteur à haute vitesse tout en maintenant la voiture dans sa voie de circulation », explique Marc Seguer, responsable ADAS chez SEAT. Même ainsi, afin de préserver la sécurité et la légalité, le conducteur doit surveiller le système, conserver le regard sur la route et les deux mains sur le volant à tout instant.

Une maison sur roues. Les caravanes voient leur popularité s’accroître en Europe. En 2019, quelque 26 941 caravanes neuves ont ainsi été immatriculées dans des pays comme en Allemagne, selon la European Caravan Federation, et ce chiffre augmente encore en 2020. En juin, l’Allemagne a enregistré 3 572 nouvelles immatriculations, soit 20 % de plus qu’en juin l’an dernier. Johannes Fleck, Head of Product, Planning and Strategy de SEAT Allemagne, indique : « Les conducteurs découvrent de plus en plus les possibilités offertes par les caravanes et la SEAT Ateca est la voiture idéale pour tracter de grands attelages. Cependant, il faut beaucoup d’expérience et de compétences, surtout quand il s’agit de manœuvrer en marche arrière. Si le conducteur braque vers la gauche, la caravane va partir dans la direction opposée. » Le Trailer Assist équipant l’Ateca 2020 apporte une aide supplémentaire dans ces circonstances en seulement trois étapes : il suffit de sélectionner la marche arrière, d’enfoncer le bouton d’aide au stationnement et, en regardant l’image de la caméra arrière, d’ajuster le rétroviseur du côté où le véhicule se dirige.

Prévention d’accident. La somnolence au volant peut être fatale. Afin de prévenir ce genre de situation, la nouvelle SEAT Ateca est équipée de l’Emergency Assist : si le véhicule détecte que le conducteur n’interagit pas avec le volant durant plusieurs secondes, il émettra d’abord des alertes sonores et visuelles pour provoquer une réaction, déclenchant même un léger freinage. Si le conducteur ne réagit toujours pas, le dispositif d’assistance activera les feux de détresse et ralentira la voiture jusqu’à l’arrêt sans sortir de la voie de circulation. « De plus en plus de systèmes d’aide à la conduite sont nécessaires, non seulement pour avertir les conducteurs des dangers, mais aussi pour prendre activement le contrôle du véhicule afin de corriger tout comportement anormal », note Mario Arnaldo Fernández, président de Associated European Motorists (Automovilistas Europeos Asociados).

Protection en cas de collision. Lorsqu’un accident imminent est inévitable, l’essentiel est de s’assurer que les occupants du véhicule sont protégés. C’est à cette fin qu’a été conçu le Pre-crash Assist équipant le nouvel Ateca. En cas de collision potentielle, les systèmes embarqués œuvrent de concert et préparent le véhicule pour un impact hypothétique. « Les feux de détresse sont activés, les ceintures de sécurité réversibles sont tendues et les fenêtres sont fermées afin de limiter les conséquences d’un accident », poursuit Marc Seguer.

Le futur : les voitures autonomes ? Ces dispositifs d’aide à la conduite posent les fondements de ce qui sera un jour la voiture autonome. Pour l’instant, ils se concentrent sur leur capacité à répondre aux besoins du conducteur. « Nous travaillons en adoptant un processus d’analyse de l’état d’esprit du conducteur, depuis le moment où il rentre dans la voiture jusqu’au moment où il en sort, afin de trouver la meilleure manière de l’assister durant toute la conduite », enchaîne Marc Seguer. Dans le futur, il faut s’attendre à ce que les conducteurs ne doivent plus faire attention à la conduite ou même être présents. La voiture sera son propre conducteur. « Il est clair que les conducteurs commettent des erreurs que la technologie est capable de minimiser, et donc le développement de la voiture autonome ne s’arrêtera pas », conclut Marc Seguer.

SE20-83F - 4 driving assists (4p).pdf 798 KB SE20-83F - 4 driving assists.docx 48 KB
Dirk Steyvers PR & Content Manager SEAT & CUPRA, s.a. D'Ieteren n.v.
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy