SEAT examine 8 possibilités de partenariat avec des entreprises technologiques israéliennes

SEAT examine 8 possibilités de partenariat avec des entreprises technologiques israéliennes

Jeudi 28 juin 2018 — Neuf mois après le lancement du projet XPLORA, SEAT et Champion Motors Ltd., l’importateur de la marque en Israël, ont clôturé avec succès la première phase de l’initiative. L’objectif du projet est d’encourager les relations avec les start-up et les acteurs de la mobilité en Israël ainsi que d’identifier les projets innovants qui peuvent aboutir dans le futur à des solutions et des modèles d’affaires pour SEAT.

« La première phase a été épuisante et passionnante ; nous avons rencontré plus de 100 entreprises, examiné 40 d’entre elles de manière approfondie pour en retenir finalement 8 pour mettre en œuvre des démonstrations de faisabilité. Ensemble, nous examinons comment adapter leurs technologies aux véhicules et systèmes SEAT afin de pouvoir mettre en œuvre une véritable innovation », souligne Matthias Rabe, vice-président du département R&D chez SEAT. « La décision de sauter le pas avec une nouvelle entreprise à Tel Aviv est dictée par des motivations stratégiques : nous voulons être reconnus comme une entreprise technologique fournisseuse de mobilité plutôt que comme un simple constructeur automobile », conclut-il.

Deuxième phase de XPLORA

Le plan d’action entre à présent dans sa deuxième phase au cours de laquelle les nouveaux « Xplorers » sont désignés. Parmi ceux-ci figurent deux spécialistes : l’un est expert dans les clés numériques et la cybersécurité dans le domaine du développement électrique et électronique, tandis que l’autre est membre de l'équipe de développement commercial de la toute jeune XMOBA. Ils se concentreront sur l’identification de nouvelles solutions de mobilité et l’amélioration des expériences utilisateurs dans des domaines tels que les systèmes d’aide à la conduite, le concept « mobility as a service », les solutions pour les véhicules électriques, la cybersécurité ou l'Industrie 4.0.

Le déplacement à Tel Aviv nous a enseigné deux précieuses leçons. La première concerne le fait d’être présent dans le pays et l’importance de comprendre parfaitement l’écosystème des start-up. « La collaboration avec Champion Motors Ltd., notre importateur en Israël, a été cruciale en ce sens pendant tout le processus de repérage », fait remarquer Arantxa Alonso, directeur exécutif de XMOBA.

La seconde leçon a trait à la détection d’opportunités. Selon Alonso, « des applications matérielles éprouvées peuvent contribuer à renforcer l’expérience de conduite, tandis que des solutions logicielles inédites peuvent être utilisées pour développer une meilleure mobilité. »

 

Du repérage aux démonstrations de faisabilité embarquées

Les principaux projets entrant à présent dans la phase de démonstration de faisabilité comme potentielles solutions de mobilité comprennent une solution qui pourrait remplacer l’utilisation de titres de transport par un système numérique de reconnaissance de passager. Cette solution permettrait une gestion tarifaire personnalisée, d’une part, et fournirait aux gestionnaires des infrastructures des informations pertinentes sur les tendances de la mobilité, d’autre part.

C’est un projet majeur centré sur l’amélioration de l’expérience de conduite et axé plus particulièrement sur les vitres du véhicule. SEAT étudie actuellement un système de projection laser qui permettrait d’utiliser le pare-brise comme écran.

En outre, SEAT est également en train d’évaluer un système d’information et de communication à l’intérieur de la voiture. Grâce à cette technologie innovante, chaque son arrive directement aux oreilles du conducteur ou des passagers. L’intégration de ce système dans un avenir proche fait pour le moment l’objet d’un examen consciencieux.

La faisabilité de ces projets est soumise à l’analyse de la démonstration de faisabilité et sera évaluée au cours des prochains mois.

Une référence dans la voiture connectée

Les progrès réalisés par XPLORA sont un pas de plus vers l’engagement de SEAT de devenir une référence dans la voiture connectée. Cette volonté est traduite dans plusieurs exemples notoires comme le partenariat avec Amazon afin d’introduire son assistant vocal intelligent Alexa, la mise en œuvre du système de navigation Waze de Google ou l’intégration de Shazam dans les véhicules SEAT dans certains pays européens.

Dries De Weert D'Ieteren NV