SEAT et Champion Motors créent XPLORA, un partenariat sur les innovations technologiques en Israël

Jeudi 2 novembre 2017 — SEAT et Champion Motors Ltd., l’importateur de la marque en Israël, ont conclu un accord pour créer XPLORA, une équipe transversale de spécialistes qui se concentre sur les projets d’innovation technologique dans le domaine des voitures connectées et des services de mobilité intelligente. L’objectif de cette initiative est d’encourager les relations avec des start-up et des acteurs locaux de mobilité ainsi que d’identifier les projets innovants qui pourraient devenir dans le futur des solutions et des modèles d’affaires pour la marque.

Luca de Meo, qui s’est rendu à Tel Aviv pour signer le partenariat avec Champion Mortors et qui a pris connaissance des premières étapes d’XPLORA, a indiqué : « Avoir l’occasion de lancer ce type de projet en Israël, l’un de nos principaux marchés, en fait un lieu stratégique pour SEAT. » En outre, il a souligné : « Israël est un pays de référence pour l’innovation et est considéré comme la ‘nation des start-up’. Il n’y a donc pas de meilleur endroit pour lancer une initiative de ce type. »

Itzhak Swary, président du conseil d’administration de Champion Motors, explique : « Nous sommes ravis de renforcer les liens entre Champion Motors et SEAT. Je suis convaincu que notre activité commune sur le marché de la mobilité intelligente en Israël créera des occasions commerciales pour le constructeur espagnol et pour l’industrie locale. »

Afin de développer le projet, XPLORA, dont le siège social se trouve à Tel Aviv et qui mènera ses activités dans tout le pays, sera composé au début de quatre personnes. En ce qui concerne SEAT, l’entreprise organise le transfert d’un an de trois membres de l’Easy Mobility Team, une équipe transversale spécialisée en UX Design, Electric Development et Business Development qui mènera la transformation numérique de l’entreprise, pour couvrir les besoins de l’initiative et identifier et développer les solutions les plus intéressantes pour SEAT et le secteur. En outre, Champion Motors Ltd. désignera dès la première étape un Project Manager responsable de la coordination et de l’exécution du projet. Cette équipe de professionnels, qui commencera par analyser les start-up et les projets susceptibles d’être intéressants, sélectionnera les innovations les plus remarquables et effectuera des tests de concept en étroite collaboration avec les équipes de spécialistes de SEAT à Martorell. Ces premières étapes serviront à analyser la faisabilité des essais pilotes à plus grande échelle en Israël et au niveau européen.

Grâce à cet accord, SEAT établira un contact direct avec les projets les plus innovants et avec les start-up qui se développent en Israël et exploitera les ressources technologiques et les plateformes commerciales. De plus, Champion Motors, qui entend faire partie intégrante de la croissance de l’écosystème technologique local, sera le lien entre les start-up du pays et l’entreprise espagnole.

Visite stratégique de l’un des principaux marchés de l’entreprise

Au cours de leur séjour en Israël, le président de SEAT, Luca de Meo, ainsi que son entourage, le vice-président des ventes et du marketing chez SEAT, Wayne Griffiths, et le vice-président du département R&D, Matthias Rabe, ont eu la chance de passer du temps avec les personnalités locales, comme le ministre de l’Économie, Eli Cohen, le directeur scientifique de l’Autorité israélienne de l’innovation, Ami Appelbaum, et le directeur général du cabinet du Premier ministre, Eli Groner. Parallèlement, Luca de Meo a rencontré les principales start-up israéliennes impliquées dans l’initiative. Le président de SEAT a également ouvert la deuxième journée du Sommet Fuel Choices and Smart Mobility Initiative qui se tenait à Tel Aviv.

Un pays entrepreneur par excellence

Actuellement, Israël compte plus de 7 000 entreprises émergentes. Il s’agit du deuxième pays en termes de concentration de start-up, après les États-Unis avec la Silicon Valley. La moitié de celles-ci sont actives dans des domaines tels que l’informatique ou le développement de logiciels Internet. En outre, le pays compte plus de 100 pépinières d’entreprise et la plupart des incubateurs sont gérés par l’Autorité israélienne de l’innovation.

Ces dernières années, le nombre de start-up visant le secteur automobile et la mobilité intelligente en Israël a nettement augmenté. En 2013, le pays comptait 87 nouvelles entreprises, alors qu’aujourd’hui ce chiffre s’élève à 520.

Dries De Weert D'Ieteren NV