Les ventes de SEAT augmentent de 13,7 % jusqu’en octobre

Les ventes de SEAT augmentent de 13,7 % jusqu’en octobre

À seulement deux mois de la fin de l’année 2018, les ventes de SEAT continuent d’afficher une croissance record. Entre janvier et octobre, l’entreprise a vendu 449 000 unités dans le monde, soit 13,7 % de plus qu’à la même période en 2017 (395 100). C’est le meilleur résultat dans l’histoire du constructeur : il dépasse le chiffre atteint entre janvier et octobre 2000 (433 600 véhicules). En octobre, les ventes ont chuté de 16,8 % (total de 33 400 unités vendues). Cette diminution s’explique par la montée en flèche des ventes avant l’introduction de la norme WLTP.

Wayne Griffiths, vice-président des ventes et du marketing chez SEAT, a indiqué : « Les résultats d’octobre étaient prévisibles à la suite de la hausse des ventes de presque 40 % en juillet et en août en raison de l’introduction de la norme WLTP. Le volume devrait se stabiliser en novembre et nous nous attendons à reprendre le chemin de la croissance pour les prochains mois. SEAT a pour objectif de terminer 2018 en affichant une croissance à deux chiffres pour la deuxième année consécutive et d’atteindre le chiffre de vente le plus élevé de son histoire. »

Les livraisons de SEAT sont en progression grâce aux excellents résultats des 5 principaux marchés européens. Entre janvier et octobre, l’Allemagne (98 000 ; + 16,6 %), l’Espagne (93 300 ; + 15,0 %), le Royaume-Uni (54 700 ; + 13,1 %), la France (26 000 ; + 27,9 %) et l’Italie (17 600 ; + 15,7 %) ont enregistré une croissance à deux chiffres. Ces pays sont à l’origine de la croissance de SEAT avec l’Algérie, où la marque a déjà livré 16 800 véhicules, soit 4 fois plus qu’à la même période en 2017 (3 900).

L’Autriche (16 900 ; + 11,1 %), la Pologne (10 700 ; + 15,8 %), la Belgique (8 500 ; + 28,4 %) et le Portugal (8 500 ; + 23,9 %) sont 4 autres grands marchés où SEAT a enregistré une solide croissance entre janvier et octobre.

La hausse des ventes stimule les bénéfices opérationnels

Les records de vente se ressentent aussi dans les résultats financiers. Entre janvier et septembre 2018, les bénéfices opérationnels de SEAT ont augmenté de 54,4 % pour atteindre le chiffre record de 237 millions d’euros (contre 154 millions entre janvier et septembre 2017). Les marges bénéficiaires plus élevées, qui sont le résultat de la hausse des ventes de véhicules de segments supérieurs et de modèles mieux équipés, ont contribué à l’augmentation des bénéfices. En outre, les revenus ont grimpé de 6,7 % au cours de cette période pour s’établir à 7,744 milliards d’euros (contre 7,255 en 2017), c’est le chiffre d’affaires le plus élevé dans l’histoire de SEAT.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy