Le Centre Technique de SEAT (CTS) fête son 40e anniversaire

Le Centre Technique de SEAT (CTS) fête son 40e anniversaire

Un fait unique dans le sud de l’Europe

  • Le talent des ingénieurs est un facteur-clé de la croissance et de l’évolution du centre
  • Le travail du CTS porte essentiellement sur la réduction des émissions de CO2, la connectivité, le design et la sécurité
  • SEAT est le premier investisseur industriel en R&D d’Espagne avec 1,4 milliard d’euros investis ces cinq dernières années
 

Il y a 44 ans, SEAT a pris une décision qui allait changer son futur à tout jamais. L’entreprise a décidé de créer son propre Centre technique, un rêve devenu réalité en 1975. Le Centre technique a été conçu dans le but de permettre à la marque d’assurer son progrès, de se forger une identité et un style propres et de faire bénéficier ses modèles des technologies les plus avancées.

Cette année, le Centre technique de SEAT (CTS) fête son 40e anniversaire. La création de ce centre a été déterminante pour la marque et pour l’industrie automobile espagnole dans son ensemble. Dès le départ, le CTS a façonné l’ADN de SEAT et est devenu l’élément moteur de l’entreprise, qui est actuellement le plus grand investisseur en R&D d’Espagne. La compagnie a investi 1,4 milliard d’euros dans ce domaine au cours des cinq dernières années.

 

40 ans de Recherche & Développement

 

À ses débuts, en 1975, le CTS disposait d’une superficie de 130.000 m2 et d’une main-d’œuvre qui comprenait 211 personnes. Aujourd’hui, il s’étend sur 200.000 m2 et emploie plus de 900 ingénieurs et techniciens, un nombre qui atteindra grosso modo le millier à la fin de cette année. Au cours de ses quarante années d’existence, le CTS n’a cessé de croître et d’évoluer. Non seulement ses installations se sont étendues, mais en plus, son personnel a été multiplié par quatre et d’autres centres et bâtiments d’importance sont sortis de terre dans les environs. Le plus important d’entre eux est l’usine de Martorell, inaugurée en 1993, qui est actuellement l’une des usines les plus modernes et les plus respectueuses de l’environnement d’Europe, avec une production journalière de 2.100 véhicules (443.000 pour toute l’année 2014). SEAT vend ses voitures dans 75 pays.

 

Le CTS est responsable de la création des modèles les plus emblématiques de la marque, comme la Leon, l’Ibiza, la Toledo, l’Alhambra, la Malaga, la Marbella, la Cordoba, l’Altea et l’Arosa. Grâce au CTS, tous ces modèles ont suivi un processus de développement commun qui leur a conféré un caractère et des formes spécifiques, toutes caractéristiques de SEAT.

 

Le CTS a également assuré le développement de concept-cars, ces derniers présentant soit un design futuriste, soit des innovations par comparaison avec les modèles précédents. Ces véhicules font partie de l’histoire et du patrimoine uniques de l’automobile en Espagne : depuis la première Ibiza Cabrio (1986) et les modèles suivants Proto TL et Proto C (1990) jusqu’à la 20V20 (2015), en passant par des modèles comme la Marbella Playa (1991), le Concept T (1992), le Concept T Cabrio (1993), la Cordoba Cabrio (1996), la Bolero (1998), la Formula (1999), la Salsa (2000), la Salsa Emocion (2000), la Tango (2001), la Cupra GT (2003), la Leon Prototipo (2005), l’Ibiza Vaillante (2006), l’Altea Freetrack (2007), la Tribu (2007), la Bocanegra (2008), l’IBZ (2009), l’IBE (2010), l’IBX (2011), l’IBL (2011), la Toledo Concept (2012) et l’Ibiza Cupster (2014).

 

En plus de travailler sur des véhicules de série et des concept-cars, le CTS a également développé et mis en œuvre les technologies les plus avancées, des moteurs ECOMOTIVE respectueux de l’environnement et des systèmes de connectivité embarqués.

 

Toutes les capacités nécessaires pour développer des véhicules

 

Grâce à son Centre technique, SEAT est la seule entreprise du secteur automobile espagnol à détenir toutes les capacités nécessaires pour créer, développer, produire et commercialiser ses propres voitures, en plus de participer à d’autres projets du Groupe Volkswagen.

 

Le processus de création d’une voiture, depuis l’idée initiale jusqu’à la production de masse, suit certaines étapes spécifiques : le processus de conception, la présentation et l’ergonomie, l’étude de faisabilité, la génération de données 3D / la maquette numérique, la simulation, les prototypes et la validation.

 

Le développement d’un modèle démarre avec l’étape du processus de conception au SEAT Design Centre. Dès que le produit à développer est défini, les designers commencent le travail créatif. À ce stade, leur inspiration et leur créativité prévalent sur les autres aspects et ils recherchent l’équilibre entre technologie, design, créativité et fonctionnalité. Le design est l’un des atouts majeurs de SEAT et il est toujours centré sur les besoins des conducteurs. Grâce à la création du SEAT Design Centre, en 2007, l’un des centres les plus modernes et les plus fonctionnels au monde, le design est devenu la signature des nouveaux modèles de la marque.

 

Parallèlement à cette étape, le département technique analyse le travail des designers, peaufine la carrosserie et l’habitacle, vérifie l’ergonomie et la faisabilité technique et établit l’applicabilité future du projet. Une fois que le développement du modèle est défini, la cohérence architecturale est analysée. À ce stade, l’aérodynamique, la rigidité et l’efficacité du châssis sont également étudiées, de même que le refroidissement et la climatisation, entre autres choses.

 

Avant de transformer le modèle virtuel en modèle réel, le CTS recourt aux outils que sont la réalité virtuelle, la réalité augmentée et le montage (maquette numérique). La maquette numérique (« Digital Mockup » ou « DMU » dans la langue de Shakespeare) est un élément-clé du développement des véhicules de la marque, dans la mesure où elle permet de procéder à des essais via des simulations afin d’optimiser le modèle. En recourant à la technologie DMU, le CTS effectue les premières simulations de comportement statique et dynamique, à la fois pour les composants pris séparément et pour le modèle dans son ensemble, et les soumet à des crash-tests virtuels ainsi qu’à d’autres tests de sécurité.

 

Finalement, avant la production de masse et la commercialisation du véhicule, le CTS garantit la viabilité du projet au cours de la phase de validation. À ce stade, il suit un processus long et minutieux qui repose sur l’essai et la mise à l’épreuve du véhicule.

 

Tourné vers l’avenir

 

Aujourd’hui, le CTS est une « plateforme de savoir », un endroit où est défini l’avenir du véhicule et où sont relevés les défis de l’industrie automobile. Le CTS s’efforce d’anticiper les tendances du marché au moyen de processus de développement innovants. Ses activités se concentrent sur la création de véhicules perfectionnés, mais aussi sur le développement de technologies destinées à des véhicules plus intelligents, mieux conçus, entièrement connectés et encore plus respectueux de l’environnement.

 

SEAT développe les technologies les plus avancées et les met d’ores et déjà en application afin de répondre de manière innovante aux quatre défis majeurs de l’industrie automobile : la réduction des émissions de CO2, un design plus novateur et synonyme d’une fonctionnalité et d’une efficacité énergétique accrues, la connectivité du véhicule et l’extension des mesures de sécurité active et passive ou même la conduite autonome.

 

En ce qui concerne les émissions de CO2, par exemple, SEAT a déjà réduit de 21% les émissions moyennes de ses modèles au cours des huit dernières années. Cette réduction a été rendue possible par l’optimisation des moteurs, l’introduction du système « Stop-Start », des peaufinages aérodynamiques et le recours à la construction légère. Ainsi, 66% des voitures vendues par SEAT en Europe affichent des émissions de CO2 inférieures à 120 g/km. La marque a également déjà investi dans des systèmes de propulsion alternatifs comme celui fonctionnant au gaz naturel comprimé (« Compressed Natural Gas ») et commercialise la Leon TGI et la Mii Ecofuel. Elle est même fin prête à promouvoir le lancement de véhicules électriques.

 

En ce qui concerne la sécurité, le Centre technique a procédé ces dernières années à l’amélioration des équipements de sécurité afin d’optimiser la sécurité tant active que passive et dote déjà ses véhicules de systèmes d’assistance perfectionnés et de technologies comme le régulateur de vitesse adaptatif.

 

Le CTS veille en permanence à faire bénéficier ses modèles des dernières innovations. Des nouveautés comme la connectivité avec des terminaux mobiles, l’intégration d’applications dans le système d’infodivertissement de la voiture, la connexion inter-véhicules « Car-2-Car » et la commande via smartphone de fonctions du véhicule caractériseront dans les prochaines années tous les modèles de la marque. Ces innovations faciliteront la mobilité périurbaine et encourageront une interaction plus efficace avec la voiture.

 

Cette orientation de SEAT vers l’avenir s’illustre de manière particulièrement manifeste avec la Leon, un modèle qui obtient d’excellents résultats dans les essais comparatifs et qui a marqué un tournant dans l’histoire de SEAT. La marque a dès lors lancé un processus de « Leonification » qui consiste à injecter dans chaque nouveau modèle les valeurs de la « formule Leon » : design, fonctionnalité, qualité irréprochable, accessibilité, fiabilité et innovations technologiques uniques.

 

Leader du R&D en Espagne

 

SEAT est l’un des principaux piliers de l’industrie espagnole et l’entreprise la plus importante dans le secteur automobile, qui représente actuellement 10% du PIB espagnol. SEAT représente environ 1% du PIB de l’Espagne et 4% de celui de la Catalogne. En réalité, de nombreuses petites et moyennes entreprises dépendent de la production de SEAT, qui, directement ou indirectement, fournit du travail à quelque 70.000 personnes.

 

Au cours des 40 dernières années, SEAT est devenu le principal moteur de l’industrie tant au niveau local qu’au niveau national. Aujourd’hui, la compagnie joue un rôle moteur dans le développement technologique entre entreprises, institutions, universités et fournisseurs de la marque.

 

Saviez-vous que...

 

  • ... le CTS a effectué 55.000 simulations et plus de 1.200.000 km d’essais durant la phase de test finale l’année passée ?
  • ... le CTS a travaillé sur 360 projets et développé 58 prototypes en 2014 ?
  • ... le CTS occupe une surface de 200.000 m2 et emploie plus de 900 ingénieurs et techniciens ?
Contactez-nous
Véronique Martin Promotion & PR Manager, D'Ieteren SA - SEAT Import
Véronique Martin Promotion & PR Manager, D'Ieteren SA - SEAT Import
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui crée, développe, produit et commercialise des voitures en Espagne. Marque du Groupe Volkswagen, la multinationale, dont le siège social se trouve à Martorell (Barcelone), exporte plus de 80 % de ses véhicules vers plus de 80 pays situés sur les 5 continents. En 2017, SEAT a affiché un bénéfice après impôts de 281 millions d’euros, a vendu quelque 470 000 voitures et a enregistré un chiffre d’affaires record de plus de 9,5 milliards d’euros.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 personnes dans ses trois centres de production de Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell, où il produit notamment les très prisées Ibiza, Arona et Leon. Par ailleurs, SEAT construit l'Ateca et la Toledo en République tchèque, l’Alhambra au Portugal et la Mii en Slovaquie.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes:

D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

- Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy