Le centre de développement de prototypes de SEAT stimulant l’innovation fête ses 10 ans

Lundi 4 décembre 2017 — Le centre de développement de prototypes de SEAT (CPD) fête cette année son dixième anniversaire. Tous les professionnels qui y travaillent ont été invités à un événement pour cette occasion. Ce centre est pionnier, unique en Espagne et, actuellement, le premier du Groupe Volkswagen et du monde à avoir ces caractéristiques. Le CPD, situé au cœur de l’usine de Martorell, fait le lien entre les départements recherche et développement et production où la marque combine les phases de développement et d’industrialisation de ses véhicules et où la virtualité devient réalité. Depuis son inauguration en 2007, l’entreprise y a investi 430 millions d’euros pour le lancement ses nouveaux modèles. Il dispose d’une superficie de 19 000 m2 d’installations modernes et emploie près de 300 ingénieurs et techniciens spécialisés.

Un des principaux objectifs du centre est de réduire les délais de mise sur le marché des nouveaux modèles et d’améliorer l’efficacité des processus et la gestion des ressources. L’utilisation de la réalité virtuelle au cours des premières étapes du développement des véhicules, qui a diminué de jusqu’à 30 % la production de prototypes réels, en est un bel exemple.

À ce sujet, Andreas Tostmann, vice-président de SEAT pour la production, a indiqué : « Le centre de développement de prototypes est en avance sur son temps et témoigne de l’engagement de SEAT pour l’industrie 4.0. Nous travaillons avec la réalité virtuelle depuis plus de 10 ans et nous l’utilisons pour les prototypes et les processus de production. Le CPD se concentre sur les processus de fabrication et encourage les personnes exerçant dans différents domaines de l’entreprise à s’y investir. En parallèle, il permet des améliorations pour optimiser les nouveaux projets avant leur élaboration et pour réduire les coûts et le temps investis dans la construction des prototypes. »

Centre haute performance

Au cours de ces 10 dernières années, le CPD a produit 150 modèles visant à améliorer la viabilité du design, 2 000 prototypes et 4 000 voitures pour optimiser les produits et les processus. De la même manière, 12 000 améliorations, qui contribuent à rehausser la qualité, ont été introduites. Le CPD commence son travail dès les premières étapes d’un nouveau projet. Trois ans avant le lancement en production, il construit les premiers prototypes pour des tests et des préséries en utilisant les nouvelles technologies, comme la réalité virtuelle, et en simulant les processus de production de série.

Jusqu’à présent, les prototypes et les préséries à avoir été développés sur ce site à haut rendement sont deux générations de l’Ibiza, la Leon, la Toledo, la Mii, l’Alhambra et plus récemment, l’Ateca et l’Arona. De la même manière, des modèles d’Audi, à savoir le Q3 et l’A1, sont également passés par le centre. Le CPD travaille actuellement sur 6 nouveaux projets qui se retrouveront sur le marché dans le futur.

Une approche tournée vers l’avenir

Le CPD stimule l’innovation conformément à l’engagement de SEAT de numériser l’industrie. La fabrication additive, une nouvelle méthode de production qui consiste à ajouter le matériau couche par couche, en est un bon exemple. L’introduction de cette technologie réduit le nombre de processus intermédiaires et permet augmenter de 75 % la rapidité de production des pièces. En outre, le centre travaille sur des projets du futur, comme le développement de la réalité virtuelle dans l’étude des prototypes.

Dries De Weert D'Ieteren NV