La perception d'une voiture passe par les cinq sens

L'odeur de la qualité

Lundi 9 mai 2016

  • Chez SEAT, une équipe de chimistes se consacre exclusivement à trouver la bonne odeur pour les nouvelles voitures.
  • Le département Qualité effectue chaque année plus de 400 essais pour s'assurer que les composants des voitures ne recèlent aucune odeur désagréable.

 

L'être humain utilise ses cinq sens tous les jours, même quand il crée une voiture! María José López le sait bien et son nez est un outil important dans le travail qu'elle effectue chez SEAT. Cette chimiste et son équipe se sont spécialisés dans la détection des flagrances qui caractérisent une voiture neuve, dont le propriétaire vient de prendre livraison. Voilà un métier peu ordinaire, largement méconnu…

 

"Nous analysons une à une tous les composants non métalliques d'une voiture et tentons d'évaluer dans quelle mesure leurs odeurs sont plaisantes ou non", précise María José quand elle explicite la méthodologie qu'elle et son équipe suivent dans leur travail. "L'un des tests que nous réalisons consiste à chauffer la voiture à plus de 60 °C. Toute l'équipe prend ensuite place à bord du véhicule pour évaluer les odeurs qu'il émet." María José explique qu'il est plus facile de procéder à un test d'odeur lorsque la voiture a été chauffée au préalable.

 

L'objectif est que la réaction soit la plus positive possible quand une personne rentre dans la voiture. "Si un élément dégage une mauvaise odeur, nous activons un protocole, soit pour le remplacer, soit pour apporter une autre solution au problème", indique María José qui signale encore que chacun des matériaux utilisés dans une voiture est unique. "Une voiture qui exhale une bonne odeur de cuir, par exemple, est une bonne chose, parce que cela renforce la qualité perçue."

 

Cette équipe d'experts dispose d'un odorat particulièrement "affuté" mais est bien consciente qu'il lui faut répondre à certaines conditions pour pouvoir exercer son métier, comme ne pas fumer ou ne pas utiliser de parfum ou d'eau de toilette, car cela affecterait immanquablement le résultat des tests.

 

Ce genre de test organoleptique a vu le jour au début des années 90 et s'est énormément développé depuis lors. SEAT effectue plus de 400 tests de ce type chaque année, pour être certain que toutes les SEAT neuves quittent l'usine avec cette "bonne odeur de neuf" si caractéristique!

Cathy Octaef Promotion & PR Manager at D'Ieteren SA - SEAT Import