Financial Times: "SEAT chef de file en transformation numérique"

Financial Times: "SEAT chef de file en transformation numérique"

SEAT a été reconnu comme un chef de file en matière de transformation numérique dans une étude menée par le prestigieux quotidien britannique Financial Times. Cette publication réalisée en collaboration avec Google, Nesta et The Innovation Foundation a, à partir de 4 000 candidatures, sélectionné 100 organisations, personnes et entreprises qui sont le fer de lance de la transformation numérique en Europe. Il s’agit d’un facteur clé pour la croissance économique, la création d’emplois et la conquête de nouveaux marchés. En reconnaissant SEAT, le Financial Times a donné en exemple le programme d’innovation ouverte que l’entreprise a mis en place sur son site phare à Matrorell afin d’affronter les défis numériques dans l’industrie manufacturière.

Le président de SEAT, Luca de Meo, a déclaré que « la numérisation est une priorité stratégique. SEAT est l’une des entreprises qui investissent le plus dans la recherche et le développement en Espagne, et elle a concentré ses efforts sur le développement de nouvelles technologies afin de stimuler la productivité et de diversifier ses activités. Nous nous appliquons à devenir une référence en matière de mobilité du futur. Avoir été repris par le Financial Times dans leur liste des 100 entreprises européennes les plus engagées dans la transformation numérique est une reconnaissance majeure des efforts fournis par l’entreprise et l’ensemble de l’équipe. »

 

Industrie 4.0, la clé de la numérisation de SEAT

SEAT promeut un processus de transformation ambitieux qui permet d’adapter toutes ses activités de production à l’environnement numérique à l’aide des technologies les plus révolutionnaires du marché. Le constructeur automobile espagnol conçoit et utilise des solutions et des outils numériques destinés à la production de véhicules, ce qui permet à l’entreprise d’améliorer son efficacité, sa flexibilité et son agilité. Cela se fait par exemple en intégrant l’intelligence artificielle, l’utilisation de robots collaboratifs, de la réalité virtuelle et des mégadonnées dans l’usine de Martorell afin de révolutionner la conception et la production des véhicules.

En outre, SEAT possède un laboratoire de biomécanique qui se distingue par sa contribution au développement de postes de travail plus ergonomiques. Cette infrastructure unique en Espagne est équipée de plus de 20 caméras qui traitent en 3D les caractéristiques musculosquelettiques des travailleurs, avec pour objectif d’éviter les pathologies qui résultent du processus de production, ainsi que d’améliorer la rééducation en cas de blessures. Par ailleurs, SEAT a mis en place des programmes de formation à l’aide d’une méthode innovante qui explique la transformation industrielle de façon simple, interactive et numérique. Depuis le lancement de ce programme, plus de 2 500 employés ont assisté aux cours.

 

Concevoir la mobilité du futur

Dans le cadre de la stratégie Easy Mobility, l’objectif de SEAT est de mettre sur pied une gamme de produits et de services qui offriront aux clients de nouvelles solutions de mobilité urbaine. À cette fin, SEAT a créé Metropolis:Lap Barcelona en 2017. Il s’agit d’un centre d’excellence dédié à la recherche et à la conception de nouvelles solutions de mobilité urbaine. Il est intégré au réseau de laboratoires informatiques du groupe Volkswagen. Cette année, l’entreprise a sorti XMOBA afin de tester et de commercialiser des services de mobilité. En plus, SEAT a fait l’acquisition de Respiro, un service espagnol d’autopartage à l’heure innovant.

L’année dernière, lors du salon Smart City Expo World Congress, SEAT a présenté ses derniers développements qui contribueront à stimuler la transition mondiale vers une mobilité plus intelligente et plus durable. Les initiatives développées par le Metropolis:Lab de SEAT comprennent le covoiturage et le bus à la demande, pour lesquels XMOBA lancera un essai pilote en 2019. Les autres nouveautés incluent la version évoluée de la voiture concept Cristobal de SEAT, à présent équipée de la technologie 5G, le nouveau projet de navigation socialement responsable en collaboration avec Waze et la mairie de Barcelone, ainsi que le premier véhicule de la marque qui s’inscrit dans sa stratégie de micromobilité urbaine, la SEAT eXS, développée en partenariat avec Segway.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy