Début de la production de la SEAT Tarraco à Wolfsburg

Début de la production de la SEAT Tarraco à Wolfsburg

Pour la première fois en 20 ans, l’usine de Wolfsburg de Volkswagen produit un modèle d’une autre marque du groupe : la SEAT Tarraco. Le SUV espagnol, qui a été conçu et développé à Barcelone, exploite les synergies de la plate-forme MQB. Le modèle sortira des lignes de production avec d’autres modèles de Volkswagen, à savoir le Tiguan et le Touran.

Ce pas en avant vers une production multimarque stimulera la capacité de développement de la principale usine de Volkswagen. La fabrication de la SEAT Tarraco à Wolfsburg fait partie du Pacte pour le futur conclu par Volkswagen et son comité d’entreprise à la fin de l’année 2016. Le pacte a une vision à long terme afin d’améliorer la viabilité économique de Volkswagen et met l’entreprise dans de bonnes dispositions pour le futur.

Matthias Rabe, vice-président de SEAT pour le département recherche et développement, indique : « La SEAT Tarraco a totalement été conçue et développée en Espagne par SEAT. Grâce à l’équipe très motivée de l’usine de Wolfsburg, le véhicule a été préparé pour la production de série, et ce, en très peu de temps. Ceci renforce davantage les liens déjà très étroits entre SEAT et Volkswagen. »

Christian Vollmer, vice-président de SEAT pour la production et la logistique, explique : « La SEAT Tarraco témoigne de la collaboration au sein des marques du Groupe Volkswagen afin de générer des synergies. Ce nouveau SUV nous permet d’entrer sur un nouveau segment, de gagner des volumes de vente, de stimuler notre image et d’augmenter notre capacité à générer des marges. »

Andres Tostmann, membre du conseil d’administration de Volkswagen en charge de la production, déclare : « Disposer d’un réseau compétent et leader à l’échelle mondiale au sein du groupe est l’un des points les plus importants pour améliorer l’efficacité. La SEAT Tarraco est un exemple de la manière dont d’autres usines du réseau de production du groupe produiront à l’avenir des véhicules pour plusieurs marques en même temps. »

C’est la cinquième fois que la principale usine de Volkswagen de Wolfsburg produit un modèle d’une autre marque du groupe. Un véhicule SEAT, l’Arosa, est sorti des lignes d’assemblage de Wolfsburg entre fin 1996 et 1998. En outre, les travailleurs de Wolfsburg ont produit l’Audi 50 de 1974 à 1978, l’Audi 80 de 1994 à 1998 et l’Audi 100 de 1993 à 1997. L’Audi 50 ressemblait beaucoup à la Polo, qui a été assemblée à partir de 1975 à Wolfsburg et qui est à présent produite à l’usine de Pampelune, en Espagne. L’Audi 50 et la Polo étaient les premiers véhicules allemands à combiner moteur transversal et système de traction.

Grâce à son nouveau porte-drapeau, la SEAT Tarraco, la marque complète sa famille de SUV, qui comprend aussi l’Ateca et l’Arona.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy