Comment crée-t-on la palette de coloris d'une voiture?

Design et créativité

Jeudi 9 juin 2016  

  • La forme, la taille, le caractère et la cible d'une voiture sont quelques-uns des paramètres qui déterminent sa palette de coloris
  • Il faut 3 ans, 100 formules et 1.000 litres de peinture avant de commercialiser une nouvelle couleur

 

 

Pigments, aluminium et mica sont les ingrédients de base requis pour la création d'une couleur. En les combinant, on peut obtenir une infinité de résultats différents, mais en définitive seules 12 teintes seront retenues pour constituer la palette de coloris d'une voiture.

 

Tout est soigneusement planifié. Avant de commencer à travailler sur un nouveau modèle, l'équipe Design est informée des différentes caractéristiques que celui-ci devra posséder, en ce compris les couleurs. La forme et la taille de la voiture par exemple: « Les petites voitures peuvent arborer des couleurs plus brillantes, plus uniformes, alors que pour des véhicules plus grands, on adopte plus volontiers des teintes sombres et métallisées », explique Jordi Font, responsable du département Color&Trim chez SEAT.

 

Un autre paramètre à ne pas négliger est le public-cible du nouveau modèle. « Les couleurs lumineuses et audacieuses plaisent davantage aux jeunes, tandis que les clients plus âgés préfèrent des coloris plus sophistiqués. » Un autre facteur important est le caractère que l'on veut conférer au nouveau modèle. « Une voiture sportive ne sera pas commercialisée avec la même palette de coloris qu'un SUV, par exemple, pour lequel on choisira des teintes plus en rapport avec la nature. »

 

Le climat du pays et sa culture jouent également un rôle majeur lorsque l'on décide quelles seront les coloris à proposer sur les différents marchés. Il existe toutefois trois couleurs incontournables: ce sont le blanc, le noir et le gris. Année après année, différentes études indiquent que ces coloris restent les plus appréciés en Europe.

 

« En plus de ces facteurs, le choix d'un coloris est aussi le résultat d'éléments 'conjoncturels', obtenus par différentes études et analyses approfondies », poursuit Jordi Font. L'équipe Color&Trim doit faire des prévisions 3 ans à l'avance et pour accomplir cette tâche, elle étudie quelles sont les couleurs en vogue dans la mode et l'architecture. Le laboratoire de peinture est devenu un point de rencontre entre chimie et créativité et 100 formules ainsi que 1.000 litres de peinture sont nécessaires avant la commercialisation d'une nouvelle couleur. Tout est mis en œuvre pour que les prévisions soient les plus fiables possibles, parce que la couleur est un élément-clé dans la décision d'achat.

 

Parmi tous les coloris, il en est un qui revêt une signification spéciale, c'est la couleur qui « représente une déclaration d'intention », précise Jordi Font. Dans le cas de la SEAT Ateca, c'est un orange métallisé (Samoa Orange) qui a été choisi dans ce but. C'est la ville de Barcelone, berceau de la marque SEAT, qui a inspiré la création de cette teinte pas comme les autres: « Barcelone est une ville idéale pour assister au lever du soleil, parce qu'elle est bordée par la mer à l'Est. L'instant où le ciel devient orange à l'horizon est absolument magique et c'est ce moment précis que nous avons voulu restituer. »

 

La couleur est essentielle lorsque l'on veut « injecter » de l'émotion dans une voiture. Elle définit comment chaque conducteur « veut être et veut être regardé ». Jordi Font assure « qu'il y a autant de couleurs que de styles individuels » et conclut que « finalement les couleurs sont là pour qu'on les fasse vivre et qu'elles nous apportent des émotions ».