Canicule? Cinq erreurs commises lors de l’utilisation de la climatisation

Canicule? Cinq erreurs commises lors de l’utilisation de la climatisation

Lundi 23 juillet 2018 — Il est loin ce temps où les gens auraient planifié un voyage aux petites heures du matin pour éviter de conduire sous un soleil de plomb ou de rouler sur l’autoroute toutes fenêtres baissées pour réduire l’accumulation de chaleur dans la voiture. Contrairement à aujourd'hui, la climatisation n’était pas un équipement standard dans les années 1980. Il faut trois ans pour développer le système de refroidissement de chaque modèle. Ce temps est mis à profit pour étudier la géométrie des conduits et des ouïes en 3D et réaliser des simulations virtuelles afin de prévoir la forme de l’écoulement d’air à l’intérieur de la voiture. Cependant, les usagers commettent encore des erreurs lorsqu’ils utilisent la climatisation. Cinq des plus courantes sont énoncées ci-dessous, de même que quelques conseils pour optimiser son utilisation :

1) Mettre la climatisation à fond dès l’entrée dans le véhicule : en été, l’intérieur d’une voiture qui est restée garée au soleil peut atteindre 60 degrés Celsius. Cette température peut redescendre à 25 degrés en plus ou moins une demi-heure si vous suivez ces quelques consignes simples. Une des erreurs les plus fréquentes est de mettre la climatisation à fond. « Ouvrir les portes et baisser les vitres pendant une minute avant d’enclencher la climatisation » est la première recommandation d’Ángel Suárez, ingénieur au Centre Technique de SEAT. Par ce simple geste, vous pouvez « baisser naturellement la température dans l’habitacle ». Une fois la voiture ventilée, vous pouvez monter, fermer les portes, remonter les vitres et enclencher la climatisation.

2) Laisser l’option de recirculation de l’air activée : c’est une autre erreur classique, car la laisser enclenchée « entraîne la formation de buée sur les vitres ». À la place, Suárez recommande de conduire avec l’option Auto activée afin que « le flux d’air puisse s’autoréguler plus uniformément et plus efficacement ».

3) Ne pas allumer la climatisation, car le matin est « frisquet » : en fonction de votre situation en Europe, certains matins d'été peuvent être frais. Malgré tout, il est judicieux d’« activer la climatisation de la voiture, même si vous réglez la température sur chaud » pour éviter la formation de buée sur les vitres lorsque la température extérieure commence à augmenter légèrement.

4) Mal orienter les ouïes d’aération : « Mets la climatisation, je ne sens rien » est une demande récurrente des passagers en été. Selon cet expert SEAT, la plupart du temps, « ce n’est pas une question de température, mais d’orientation du flux d’air dans la voiture ».  Pour obtenir une distribution égale du flux d’air, « les ouïes devraient être dirigées vers le haut et pas vers le visage des passagers ». Par ce petit geste, « l’air s’écoulera partout à l’intérieur du véhicule et atteindra chaque passager de manière uniforme ».

5) Négliger l’entretien régulier : tout comme l’huile, les roues ou le liquide de frein, le système de climatisation des voitures requiert un entretien spécifique. Il est recommandé de remplacer les filtres tous les 15 000 ou 20 000 kilomètres pour « éviter une baisse du débit et de l’intensité », ajoute Ángel Suárez.

Il est important de ne pas sous-estimer les effets de la chaleur au volant. Selon l’expert SEAT, une température intérieure de 35 °C entraîne une réaction du conducteur 20 % plus lente qu’à 25 °C. L’effet est similaire à une conduite avec un taux d’alcoolémie d’environ 0,5 ‰. Pour cette raison, il est important de maintenir l’habitacle frais et bien ventilé.

Cinq erreurs commises lors de l’utilisation de la climatisation-HD

Dries De Weert D'Ieteren NV