Canicule? Cinq erreurs commises lors de l’utilisation de la climatisation

Canicule? Cinq erreurs commises lors de l’utilisation de la climatisation

Il est loin ce temps où les gens auraient planifié un voyage aux petites heures du matin pour éviter de conduire sous un soleil de plomb ou de rouler sur l’autoroute toutes fenêtres baissées pour réduire l’accumulation de chaleur dans la voiture. Contrairement à aujourd'hui, la climatisation n’était pas un équipement standard dans les années 1980. Il faut trois ans pour développer le système de refroidissement de chaque modèle. Ce temps est mis à profit pour étudier la géométrie des conduits et des ouïes en 3D et réaliser des simulations virtuelles afin de prévoir la forme de l’écoulement d’air à l’intérieur de la voiture. Cependant, les usagers commettent encore des erreurs lorsqu’ils utilisent la climatisation. Cinq des plus courantes sont énoncées ci-dessous, de même que quelques conseils pour optimiser son utilisation :

1) Mettre la climatisation à fond dès l’entrée dans le véhicule : en été, l’intérieur d’une voiture qui est restée garée au soleil peut atteindre 60 degrés Celsius. Cette température peut redescendre à 25 degrés en plus ou moins une demi-heure si vous suivez ces quelques consignes simples. Une des erreurs les plus fréquentes est de mettre la climatisation à fond. « Ouvrir les portes et baisser les vitres pendant une minute avant d’enclencher la climatisation » est la première recommandation d’Ángel Suárez, ingénieur au Centre Technique de SEAT. Par ce simple geste, vous pouvez « baisser naturellement la température dans l’habitacle ». Une fois la voiture ventilée, vous pouvez monter, fermer les portes, remonter les vitres et enclencher la climatisation.

2) Laisser l’option de recirculation de l’air activée : c’est une autre erreur classique, car la laisser enclenchée « entraîne la formation de buée sur les vitres ». À la place, Suárez recommande de conduire avec l’option Auto activée afin que « le flux d’air puisse s’autoréguler plus uniformément et plus efficacement ».

3) Ne pas allumer la climatisation, car le matin est « frisquet » : en fonction de votre situation en Europe, certains matins d'été peuvent être frais. Malgré tout, il est judicieux d’« activer la climatisation de la voiture, même si vous réglez la température sur chaud » pour éviter la formation de buée sur les vitres lorsque la température extérieure commence à augmenter légèrement.

4) Mal orienter les ouïes d’aération : « Mets la climatisation, je ne sens rien » est une demande récurrente des passagers en été. Selon cet expert SEAT, la plupart du temps, « ce n’est pas une question de température, mais d’orientation du flux d’air dans la voiture ».  Pour obtenir une distribution égale du flux d’air, « les ouïes devraient être dirigées vers le haut et pas vers le visage des passagers ». Par ce petit geste, « l’air s’écoulera partout à l’intérieur du véhicule et atteindra chaque passager de manière uniforme ».

5) Négliger l’entretien régulier : tout comme l’huile, les roues ou le liquide de frein, le système de climatisation des voitures requiert un entretien spécifique. Il est recommandé de remplacer les filtres tous les 15 000 ou 20 000 kilomètres pour « éviter une baisse du débit et de l’intensité », ajoute Ángel Suárez.

Il est important de ne pas sous-estimer les effets de la chaleur au volant. Selon l’expert SEAT, une température intérieure de 35 °C entraîne une réaction du conducteur 20 % plus lente qu’à 25 °C. L’effet est similaire à une conduite avec un taux d’alcoolémie d’environ 0,5 ‰. Pour cette raison, il est important de maintenir l’habitacle frais et bien ventilé.

Contactez-nous
Dries De Weert D'Ieteren NV
Dries De Weert D'Ieteren NV
A propos de SEAT

Press room SEAT Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

SEAT

SEAT est la seule entreprise qui conçoit, met au point, construit et commercialise des voitures en Espagne. Membre du Groupe Volkswagen, la multinationale a son siège social à Martorell (Barcelone), exporte 80 % de ses véhicules et est présente dans 80 pays sur les 5 continents. En 2019, SEAT a vendu 574 100 véhicules, soit le chiffre le plus élevé en 69 ans d’existence.

Le Groupe SEAT emploie plus de 15 000 professionnels et compte trois sites de production (Barcelone, El Prat de Llobregat et Martorell), où elle construit les très populaires Ibiza, Arona et Leon. En outre, l’entreprise fabrique l’Ateca en République tchèque, le Tarraco en Allemagne, l’Alhambra au Portugal et la Mii electric, le premier véhicule 100 % électrique de la marque, en Slovaquie.

La multinationale dispose d’un centre technique, qui fonctionne comme un centre de connaissances. Il regroupe 1 000 ingénieurs, qui sont en charge de l’innovation pour le plus grand investisseur industriel en R&D d’Espagne. SEAT propose déjà la technologie de connectivité la plus récente dans sa gamme de voitures et s’est engagée à poursuivre un processus de numérisation global afin de promouvoir la mobilité du futur.


D'Ieteren s.a. 

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy